Les égrégores par Eliphas Levi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les égrégores par Eliphas Levi

Message  Stratus le Mer 17 Oct 2012 - 17:50

Voici un texte d'Eliphas Lévi qui donne matière à réflexion :

Les égrégores : mot mystérieux & terrible, dont l’explication pourrait rendre fou.

Qu’est-ce donc que les égrégores ? Les égrégores sont des dieux. Les égrégores sont des esprits moteurs & créateurs de formes. Ils naissent du respir de Dieu.

Dieu dort dans la nature & le monde est son rêve. En dormant, il aspire & il respire. Son souffle crée les égrégores, & il y a les égrégores de l’aspir & du respir. Ces puissances spirées sont en lutte, & leur lutte fatale est éternelle, parce qu’elles sont les esprits des Élohim. Leur amour est une guerre, & leur guerre produit l’amour. C’est de cette tradition kabbalistique que sont venues les fables des Titans, les géants de la Genèse, & les batailles des démons & des anges.

Les démons sont à jamais repoussés, parce qu’ils sont les égrégores du respir.

Il a été dit à Schitan leur chef : SOLVE.

Et à Schicad, chef des égrégores de l’aspir : COAGULA.

Voici ce que les kabbalistes disent encore : « L’infiniment petit ne saurait voir l’infiniment grand & échappe lui-même à la vue. »

Pour les insectes que nous foulons aux pieds sans les apercevoir, nous sommes des dieux aveugles & lourds, & pour d’autres dieux, infiniment grands relativement à nous, nous sommes des insectes invisibles.

Les égrégores, en se battant, écrasent des peuples, comme des fourmilières & ne savent même pas que nous souffrons & que nous mourons.

II. Les géants de la Genèse, les Titans de la fable, les anges d’Hénoch sont les égrégores ennemis des dieux, parce que les dieux ont des fictions des hommes.

PARRUS a écrit une farce obscène qu’il a intitulée « La Guerre des Dieux » ; il ne croyait pas, en cela, toucher à un des suprêmes arcanes de la magie. La guerre des dieux est éternelle, mais jamais les anges n’ont lutté contre Dieu.

Le combat d’Éros & d’Antéros représente la guerre des dieux.

Les deux serpents d’Hermès se menacent toujours, mais une main cachée dans le mage tient & dirige le caducée.

XI. L’homme ignorant & faible qui subit la fatalité devient l’esclave & le jouet des égrégores, mais le sage est au-dessus d’eux parce que DIEU est lumière dans le sage.

Eliphas Levi – L’Initiation, avril 1896.


Les égrégores/anges déchus/Dieux nous créent déchus/humains participant, souffr-ant au monde. Tandis que l'Unité-lumière (Dieu) en nous crée les égrégores par sciciparité ou génération ( l'Un devient deux,et..)

Les égrégores feraient ainsi partie du plan divin qui consiste à ce que Dieu fasse l'expérience, à travers la chute en l'être humain, du monde qui est sa création.

Stratus

Messages : 34
Date d'inscription : 02/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les égrégores par Eliphas Levi

Message  Lameti le Jeu 18 Oct 2012 - 11:06

Stratus,
Bonjour,

Voici une etymologie du mot:
En latin, egregius signifie « remarquable, illustre, exceptionnel ». Cependant, c'est dans le grec ancien1 qu'il faut chercher l'étymologie et la logique du vocable "égrégore". Celui-ci s'entend aussi bien dans έγρήγορα (égrègora), parfait d'έγείρω, faire lever, éveiller, réveiller, que dans le verbe dérivé έγρηγοράω (égrègoraô), être éveillé, ou le substantif féminin έγρήγορσις,εως (égrègorsis), veille, ou encore les adverbes έγρήγορότως (égrègorotôs) et έγρηγορτι (égrègorti), signifiant tous deux en veillant.

Le mot égrégore entre dans la langue française sous la plume de Victor Hugo dans La Légende des siècles où il l’utilise comme adjectif au sens étymologique puis avec un sens abstrait, légèrement cabalistique, en tant que substantif. La très large diffusion de La Légende des siècles au XIXe siècle assurera la pérennité du mot qui aurait pu rester un hapax poétique nécessité par une rime en -or


Sa définition se rapproche alors, avec ton lien, sur l'éclosion de soi dans le réel et légitime fonctionement d'un groupe. Mon avis.
Les sciciparités doivent, il me semble, revenir à la Source ensemble tant qu'elles le peuvent. Elles ne sont qu'un débarrat parrasitant l'avancé vers l'Unité, non ?
avatar
Lameti

Messages : 61
Date d'inscription : 14/04/2012
Localisation : Proche Burle

Voir le profil de l'utilisateur http://kalo-lametie@outlook.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les égrégores par Eliphas Levi

Message  Stratus le Jeu 18 Oct 2012 - 17:54

Bonjour Lameti,

Oui, les Dieux qui sont des égrégores sont des forces, d'après ce que j'en comprends, créatrices de formes matérielles et mentales. Ces égrégores qui consistent en la conséquence de la division de la source, sont la cause de notre existence "piégée" dans un treillis spatio-temporel.

Voilà ce que je pense : que Dieu ( Père de tous les nous-mêmes en dehors de l'espace et du temps) a fait ce monde comme un treillis où il se camoufle et où l'on devine sa Présence dans les éclosions de Vie. Ces dernières découlent de la Source coulant vers les ténèbres que sont les mondes.
Ces éclosions sont le manifeste du "Verbe".

Pour reprendre l'ésotériste Schwaller de Lubicz, le Verbe est une puissance contractante "que nous traduirons par une fonction numérée (Nombre d'or) et qui agit en la substance informe appelée Esprit, et contracte celle-ci en un volume qui est Espace déterminé et il n'est pas d'autre Espace que le Volume."
Plus loin, il dit: " Le mouvement mécanique est l'énergie du désespoir, la révolte de l'Esprit contre son emprisonnement en détermination".(spatiale, c'est moi qui rajoute)

Cette révolte de l'Esprit se traduit par la guerre des Dieux ou des égrégores dans nos mythologies.
Or rien ne peut vaincre la puissance contractante qui est un Feu surpassant tous les feux. Pas même le mouvement ne peut le vaincre si ce n'est en communiquant sa puissance à l'esprit, espace matérialisé, pour en faire un Feu identique à lui. L'action contractante, matérialisante, cesse lorsque la substance sur laquelle elle agit, lui est devenue égale. C'est l'Alpha et l'Oméga. Entre les deux, c'est la guerre ( action matérialisant l'existence terrestre) voulue par Dieu pour créer ses mondes qui finiront, éclairés totalement par lui, par lui être identique.( Point Omega de Teilhard de Chardin ou la Jérusalem céleste de la Bible).
A chaque éclosion de Vie, c'est une guerre qui prends fin certes, mais qui coagule dans la croissance, la décroissance et la mort en contact avec le monde.

Or sans la Victoire de Dieu, le monde ne serait pas. Et sans la défaite (illusoire) de Dieu, les égrégores et la vie mortelle (espace-temps) qu'elle apporte aux humains du monde, ne serait pas.

Mais de mon point de vue, sans les guerres que se font éternellement les Dieux, le monde tel que nous le connaissons n'existerait pas. Et si Dieu n'existait pas, ce monde ne serait pas connu. Mais c'est un paradoxe, car Dieu se définit par ce qui, n'existant pas, est la Cause de tout ce qui existe... Et comment mieux désigner ce paradoxe par une guerre ?

Pour te répondre directement donc, Lameti, je dirais que les égrégores, les Dieux se traduisent dans notre plan d'existence, par une lutte pour l'existence pour n'en différer que la mort. Le défi, je pense, est de ne pas lutter contre la mort. De toute façon, le Bardo thodol enseigne que si nous nous sommes trop pris au jeu de lutter, la lutte, par inertie continue, ironiquement, après la mort. Car la mort et la vie mortelle donc ne sont qu'un produit de l'illusion. La porte de sortie du monde ( ou labyrinthe ?), comme une tour de château, est gardée par les Dieux appelés aussi les Veilleurs. Car en ce monde, Dieu y rêve et y dort inventant ainsi, créant des mondes grâce à ses opérateurs, aux forces, aux puissances : les Dieux ou les Veilleurs. Vouloir sortir par la force, la lutte est impossible. La seule chose à faire semblerait donc de ne pas suivre le chemin ( tracés par les Dieux) mais d'être le chemin comme disaient les taoistes.
Les Veilleurs sont en somme des ennemis qui nous veulent du bien en nous montrant finalement que nous ne sortiront du monde que si nous avons compris qu'il nous est nécessaire pour sortir, de ne surtout pas utiliser leurs armes par lesquelles nos existences mortelles sont faites. Sinon, nous serons inéluctablement broyés par ces forces desquelles nous sommes constituées.
Les Dieux sont donc en tant que paradoxes vivants, à la fois les panneaux indicateurs vers la sortie et à la fois les panneaux indicateurs pour rester dans la tour du château ( où Dieu, Chef d'orchestre, rêve son illusion harmonique aux Dieux musiciens jouant de divers instruments qui nous endorment ou nous éveillent).

Les Dieux, musiciens, doivent revenir à être l'Unique chef d'orchestre, source du Verbe. Car les Dieux font de nous des scissiparisés destins préformés aux multiples harmoniques.

Désolé pour ma philosophie qui vaut ce qu'elle vaut mais c'est tout ce que j'ai trouvé pour te répondre sur les égrégores et les dieux qui sont, je pense, une seule et même chose.

A toi, à vous peut-être de me dire ce que vous en pensez, judéens ou pas judéens si vous avez eu le courage de me lire.




Stratus

Messages : 34
Date d'inscription : 02/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les égrégores par Eliphas Levi

Message  Lameti le Ven 19 Oct 2012 - 10:24

Un désaccord mineur me parvient dans ton emploie singulier de l'image renvoyée de dieu, avec un D majuscule. Bien des écrits sur tablettes d'argiles, parchemins, pierres et retranscrits de l'Orale ne l'ont jamais défini comme tu le propose. Sauf interprétation des cultes les plus monothéistes, mais il me semble que ce que tu implique comme "Dieu", toujours en Majuscule singulier, n'est pas. Tu me diras mon erreur si j'en suis.

Je me garde à toute prétention d'expliquer ce que tu exprimes, cela serait grossier et irrespectueux, alors mon regard se pose sur la simplicité qui lui vaut sa Majuscule, Dieu est intrônable, ni au-dessus ni en-dessous des trônes, il Est. Et, à mon avis, aucunement une entité. Le Fluide, le Lien entre toutes et tous et le Vide. Il est ce que l'Homme a pu expérimenter, et là où il a échoué. Il n'a pas de Début, pas de Fin, C'est.

« A fait le monde comme un treillis », dis-tu. Il me semble que c'est un dieu qui fit cela. Comme les mondes D3 furent créés par le Démiurge, et pas comme tu le propose par "Dieu" l’unique. Les veilleurs, anges ou chérubins, sous les ordres d'une hiérarchie.

Les Veilleurs sont en somme des ennemis qui nous veulent du bien en nous montrant finalement que nous ne sortirons du monde que si nous avons compris qu'il nous est nécessaire pour sortir, de ne surtout pas utiliser leurs armes par lesquelles nos existences mortelles sont faites.
Ennemis, c'est un peu fort non? Ils veillent aux entrées, leur fonction n'en font pas des ennemis.
Ne surtout pas utiliser leurs armes? Tout à fait d'accord, tant que nous ne sommes pas défait du Joug des Titans. Cela reviendrait à répéter l'échec des Hommes qui n'ont su vivre "Dieu" lors de leur expérimentation.

Mon avis que les Dieux savent vivre "Dieu", et que l'éclosion de l'Homme se fait quand il sait en faire de même. "Aux Dieux musiciens vers le Chef d'Orchestre" me rappelle les Ténèbres regagnant la Source, et l'efflorescence de l'Homme les y aidera.

Voilà, réponse vers une recherche d'accord entre nous. Si désaccordé je suis, le diapason est bienvenue.

A bientôt
avatar
Lameti

Messages : 61
Date d'inscription : 14/04/2012
Localisation : Proche Burle

Voir le profil de l'utilisateur http://kalo-lametie@outlook.fr

Revenir en haut Aller en bas

les diapasons

Message  Pascal Namm le Ven 19 Oct 2012 - 18:40

bonjour Laméti, Stratus,

Laméti, tu ne semble désaccordé en rapport au diapason d'une certaine culture puisque déjà, pour mentionner diapason, il est nécessaire au préalable de connaître ce mot.
A savoir que le diapason, par exemple le "La" fut variable suivant les époque et n'est que depuis peu (relatif) sur le 440 voir 441.
De plus de ce diapason découle une quantité de gammes, de modes, parfois "faux" aux oreilles, comme le peut être aux occidentaux une gamme avec des quarts de ton, ou selon avec les "commas" ou est considéré qu'un ton vaut 9 commas, ce qui donne des "tempéraments" subtil à la musique, très utilisé en Inde notamment.
Bref, être au diapason est en rapport à l'ensemble dans lequel il est approprié d'être accordé si le musicien souhaite s'harmoniser à cet ensemble. Cet ensemble, engendre par ses "concepts" un esprit de groupe, une entité psychique supposée autonome ou une force produite et influencée par les désirs et émotions des individus unis dans un but commun.
Or si autonome, qu'advient t-il quand les leaders ou que la majorité du "groupe" disparait ? Il est admissible que l'égrégore disparaisse aussi, à moins qu'il soit alimenté par des personnes relais qui, la plupart du temps, modifieront "les concepts" de cet égrégore. Tout autant admissible de dire qu'il s'agira alors d'un autre égrégore certes avec des similarités.

Cela est bien entendu une discussion dans le cadre de "l'égrégore" de notre civilisation...et la Judée se propose justement de permettre au volontaire ayant la capacité de se mettre au Diapason de l'Espace d'accéder à la création d'un Etat pour soutenir le long chemin de l'accordage au TOV, génétique entre autre.
Beaucoup sentent cela : "beaucoup seront appelés, peu seront élus", sut-il dire.

Je cite alors fort à propos des propos tenu ce midi, extrait de l'Ancien Testament Esaïe 13 du "jugement des nations" :

Je rendrai les hommes plus rares que l’or fin,
Je les rendrai plus rares que l’or d’Ophir.

Ô Très Grand YHWH,
Puissions nous savoir nous situer sur Le Diapason Eternel
Mu, sur, les Forces Graalactiques de La Sagesse Renommée
Humble message de la terre vers votre plus haut des Cieux inaccessible Déesse Mére.
avatar
Pascal Namm

Messages : 51
Date d'inscription : 30/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les égrégores par Eliphas Levi

Message  Stratus le Ven 19 Oct 2012 - 20:43

Bonsoir Lameti,

Je suis en très grande partie d'accord avec ce que tu affirmes. D'autant plus que tu t'exprimes de façon plus simple et plus claire que mon phrasé qui porte à mauvaise interprétation.

Quand je parle de Dieu qui a fait le monde comme un treillis, je ne conçois évidemment pas une entité concevant le monde. Façon de parler malhabile. Je ne vois pas du tout Dieu comme une entité : plutôt une totalité indéfinissable, inconnaissable, l'Unité qui EST comme tu le dis si simplement et si justement.
Ce n'est pas encore tout à fait clair pour moi, mais c'est par l'intermédiaire du Démiurge, que le monde a été crée d'après la gnose.

Tout ce qui est généré se comprenant comme la génèse, est faite de fonctions, de chaos et d'harmonie, de vies et de morts et de perpétuelles gestations. La génèse découle de la scission de l'Unique Cause. Par l'Unique Cause, j'entends l'idée concept de "Dieu" qui EST ; car non généré, il génère ce qui devient. Ce qui devient est indéfiniment transformable, polarisé, sujet, acteur de luttes des éléments en perpétuels mouvements. Petite hypothèse, je suggère que la Démiurge représente l'ordre dans le chaos.

En somme l'Energie vitale ou l'Esprit ou Dieu, scientifiquement inobservable, indicernable est à la base des choses.
Tandis que l'énergie cinétique connaissable scientifiquement concerne la loi mécanique du Démiurge faite d'ordre (mouvement orbital) dans le chaos ( mouvement brownien).

Il existe une notion qui fait concevoir l'homme en tant qu'Univers. C'est ce que l'on appelle le Purusha je crois en Inde. L'homme est conçu comme un Tout où l'Univers est la somme des parties et l'homme plus grand que cette somme.
L'Univers n'est qu'un état transitoire, en devenir et relatif à la conscience humaine. L'Univers conçu comme essence de la forme et des fonctions vitales de cet homme universel est "actualisable" à chaque instant T.
L'Homme, lui, qui n'est pas un état relatif mais absolu, est contenu en chaque humain. C'est la notion de Microcosme, notion anthropocentrique qui fait dire que l'Univers se projette en le corps humain. On a ici l'explication des influences astrologiques avec les différentes vibrations des astres en harmonie avec les typologies humaines faisant de l'humain un corps d'expérience fatalement prédéterminé par la position des astres à la date de sa naissance. Et c'est là je pense où l'homme expérientiel, en devenir, est assujetti aux égrégores comme l'est l'homme à l'Univers. Pour en être libéré, il faut être Purusha transcendant la somme de ses parties. Devenir ainsi la Cause de ce qui devient. Donc plus sujet à la mortalité. C'est pour cela, que l'on peut dire comme dans la Baghavad Gita, que Dieu finalement, est à l'image de l'Homme et fait de l'homme un semblant d'image d'Homme. Tant qu'il fait être les Dieux ses ennemis en expérimentant perpétuellement l'Univers par génération. Mais les Dieux sont effectivement des amis quand ils nous apprennent à nous maîtriser pour ne plus se débattre dans les fonctions vitales transitoires de la Nature et de la Génèse, transformables comme autant d'archétypes fragmentés et fugitifs. Mais peut-on vraiment parler d'amis ou d'ennemis quand la maîtrise consiste justement à transcender la scission de la Conscience qui fait le Bien et le Mal ?

Sortir de l'ambiance dûe aux sens, etc, supprimer la pensée, c'est cesser de se débattre comme le fait la guerre des dieux symbolisant la vulnérabilité des êtres existant dans la génèse comme naviguant à travers l'océan variant du calme à la tempête. C'est le héros des mythologies, celui qui se confond avec la Conscience cosmique.
Tandis que l'humain "vulgaire" n'est qu'un observateur qui ne peut que constater l'aspect de l'être qu'il prend au milieu de l'Etre universel.
Je cite Schwaller de Lubicz : "...la corporification de la Conscience de l'Unique n'est pas autre chose que la Génèse, à travers laquelle, depuis le mental jusqu'à l'être humain, la Conscience descend dans la matière et, à ce moment, retourne sur elle même pour revenir à sa source en tant que conscience consciente à travers une génèse libératrice."
En somme, Dieu ( ou la Conscience de l'Unique) a fait l'homme pour que l'homme devienne Dieu. (ou fait plutôt de sa substance d'Etre compris sur un plan Causal, le faisant appartenir à la famille des Identités spirituelles)...comme explicité dans la Baghavad Gita... mais peut-on comprendre çà avec le cerveau ?

" Il est ce que l'Homme a pu expérimenter, et là où il a échoué. Il n'a pas de Début, pas de Fin, C'est."
Intéressant ta remarque qui ressemble à une sage sentence, en parlant de l'équivoque du mot "Dieu"car elle rejoint la Baghavad Gita quand Krishna dit:
"Celui qui, affranchi de la dualité et de l'envie, voit d'un même oeil l'échec et la réussite, satisfait de ce qui lui vient naturellement, celui-là, bien qu'il agisse, ne s'enlise jamais."

"Mon avis que les Dieux savent vivre "Dieu", et que l'éclosion de l'Homme se fait quand il sait en faire de même. "Aux Dieux musiciens vers le Chef d'Orchestre" me rappelle les Ténèbres regagnant la Source, et l'efflorescence de l'Homme les y aidera."

Oui, c'est quand "l'Homme cosmique tombé en terre se retournera face vers le Ciel" pour paraphraser Schwaller de Lubicz qui était vraiment un génie.

Bon, la prochaine fois, j'essaye de faire plus court.


















Stratus

Messages : 34
Date d'inscription : 02/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les égrégores par Eliphas Levi

Message  Pascal Namm le Sam 20 Oct 2012 - 19:34

Juste une précision sur le Sénat de Mû à l'intention des lecteurs : le Sénat de Mû n'est pas un forum sur l'ésoterisme, mais sur le contact avec l'Espace.
Cela se déduit donc, si les hommes étaient des Dieux, logiquement les hommes seraient alors aussi dans l'Espace...et non pas scotché dans leur orgueilleux délire entropique de se prendre pour ce qu'ils ne sont pas.

Aussi moult Livres Sacrés, avec le style selon les époques ont été écrit afin de permettre un accès au Sacré, voir afin de préserver le Sacré pour l'Homme Futur.

Pour ce qui est de "c'est par l'intermédiaire du Démiurge, que le monde a été crée d'après la gnose", oui ce monde surface D3 et plus généralement les mondes D3, mais il y en a quantité d'autres, ainsi que d'autres Dieux, d'autres "Trônes", la totalité étant hiérarchisée, avec évidemment un "sommet"...

En cela le fameux "en haut comme en bas" de la table d'émeraude est plus ou moins respecté puisque sur terre aussi il y a hiérarchie...discutable certes car où sont les Sages ? Où sont les Prêtres gardiens et émetteur du Sacré ? où est le Sacré des gouvernements actuels ? d'ailleurs est-ce qu'un seul Gouvernement sait amener l'homme vers le Sacré ?

Alors nous pourrions estimer que la sagesse des gouvernements fut de développer les moyens de communications afin de permettre la diffusion des écrits Sacrés et que c'est à chacun d'aller vers, suivant son degré de compréhension... s'il le peut, s'il le supporte : le chemin est acéré comme le fil du rasoir.

Ni bien ni mal, c'est.

Cela pour rappeler aux lecteurs que les discussion sur l'interprétation des livres "ésotériques" se font sur les Forums appropriés.


avatar
Pascal Namm

Messages : 51
Date d'inscription : 30/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les égrégores par Eliphas Levi

Message  Stratus le Sam 20 Oct 2012 - 21:15

Pascal Namm, tu es quelqu'un de franc. C'est bien.
Je ne suis qu'à moitié vexé par ton : "et non pas scotché dans leur orgueilleux délire entropique de se prendre pour ce qu'ils ne sont pas".
Vexé un peu car je trouve que tu as quand même un ton très dur que je ne connaissais pas. En même temps, mes propos ne sont pas à tenir sur un forum tel que les Portes de Mu, c'est vrai, tu as raison. Désolé....

Les égrégores ne sont pas de l'ésotérisme. Pourquoi mettre des étiquettes ? Les égrégores pourraient être quelque chose de réel.

Mes propos sont quand même le syndrôme que de plus en plus de personnes ont, c'est la quête vers le Sacré. Alors certains font des réflexions toutes hautes et d'autres envoient les gifles. Maladresse de toute part montrant la frustration d'êtres en quête.

Stratus

Messages : 34
Date d'inscription : 02/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

regles de base

Message  Pascal Namm le Dim 21 Oct 2012 - 12:30

Stratus,
Bonjour,

Parmis les écrits diffusés est un livre de Don Miguel Ruiz "les quatres accords Toltèques", que l'on peut se procurer à peu près partout, dont sur le site "nous les dieux".

"Ne pas en faire une affaire personnelle" est l'un de ces accords.
Et chacun fais de son mieux pour ne pas faire de supposition sur son utilisation de la parole impeccable...

Malgré tous les enseignements que les gens lisent sans comprendre réellement alors sans savoir appliquer, cela donne les différents, les interprétations, les délires, les faux gurus/prophètes, aussi les channeling qui restent sur leur angle de vue, et au final, les religions qui rassemblent des majorités mécaniques, qui se scindent ensuite avec les mêmes causes : interprétations divergentes souvent sur un point...

De cela découle des discussions stériles où est rabâché les mêmes choses, avec les même rouages entropiques.

Que diable viennent faire ces choses ici ?

Alors pour tous je vais utiliser une métaphore avec un peu de langage des oiseaux:
quand la dent se gâta
on lui mis un plombage
pour stopper la propagation
Avec la dent endommagée plombée
La nourriture était encore mâchée
Mais,
Un plombage dentaire (même maintenant avec 50% de mercure) est neurotoxique reconnu.
Cet amalgame sur la dent n’a jamais été soumis à une procédure d’autorisation.
L'amalgame plombage de la dent est un perturbateur endocrinien dont l'action de perturbation s’exerce sur plusieurs glandes, les ovaires, les testicules...

Un amalgame non autorisé sur la dent gâtée compliqua les choses.
Il existe aussi un cas où la dent pourtant saine se déchausse de la gencive...

De cela, nous en sommes désolé, que pouvons nous faire à part silence empli d'une haute compassion.

Alors des règles de bases doivent être appliquées sur de nouvelles structures. Compréhensible.

Cordialement,




avatar
Pascal Namm

Messages : 51
Date d'inscription : 30/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Action

Message  Martin.D le Dim 21 Oct 2012 - 13:32

Salutation, Stratus, Lameti, Pascal Namm

De par la discussion Vient l'Unité, Par l'Unité Donne la Décision, Entraîne l'Action.
Gouvernance, état des choix, des Choses, les Angles y sont multiples.
état qui Est légitime, a un Sommet, le chef orchestre les actions des Fondation qui en sont la Base.
hypothèses, angles, diapason, unité, action.

Cordialement

Martin.D

Martin.D

Messages : 4
Date d'inscription : 04/09/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Egregore et conscience collective

Message  Pascal Namm le Dim 2 Déc 2012 - 20:48

Stratus bonjour,

Désolé, il me semble souhaitable d'éviter les longues interprétations sur les sujets déjà discutés ailleurs. Toutefois je reconnais que le sujet que tu initias me fit réfléchir, y compris sur mes réponses que je ne voulais "sèches".
J'ai tenté de faire court pour exprimer cette réflexion.

Pour de plus amples détails sur "egrégore" aller par exemple ici où là :
http://www.lecolibrifaitsapart.net/2011/05/15/egregore/
http://www.energie-sante.net/pe/?p=189

Et il existe moult écrits.

En résumé extrait de ces sites :

"Prenez un fil, puis un autre et encore un autre et entrecroisez–les, cela devient une corde. Le pouvoir de cette corde est beaucoup, beaucoup plus fort qu’un seul fil. De la même manière nous pouvons mêler nos psychés, nos esprits, nos muscles mentaux, nos systèmes nerveux et nos positions et être très solidement unis « Yogi Bhajan

Ce sont les membres rassemblés qui constituent l’égrégore, mais cet égrégore va adombrer les membres. Les membres sont donc sous l’ombre, ou a l’ombre de l’égrégore, qui est comme un nuage au-dessus d’eux. Et il y a bien interaction au sens où le membre nourrit l’égrégore, mais l’égrégore agit sur le membre".

"C’est pour cela, que les dirigeants de groupes à l’origine d’égrégores, organisent des meetings, des cultes, des rassemblements… Également, afin d’augmenter le pouvoir de l’égrégore, certains ont recours à des rituels qui peuvent consister en des formules, des symboles, des prières, des invocations, des chaînes d’union, brûler de l’encens, des visualisations d’images concrétisant des courants mentaux…

Chaque membre du groupe devient une "cellule" de l’égrégore. Il vit sur le plan physique par l’intermédiaire des êtres humains membres du groupe, et sur le plan astral par la projection astrale de ceux qui y adhèrent.
La vie matérielle de l’égrégore est assurée par le nombre des membres d’un groupe, par leur discipline, leur union, leur stricte observance des rituels, mais aussi par les courants de sympathie ou d’antipathie du monde…

(...) surtout, bien choisir le groupe auquel on adhère, intentionnellement ou non… Les conséquences peuvent être très différentes suivant le groupe.

Un égrégore est une “boule” d’énergie visualisable dans l’astral qui a été créé la plupart du temps par un groupe d’individus humain. Cette énergie, avec laquelle il est possible d’interagir, possède un caractère qui lui est propre, caractère attribué par ses créateurs. C’est comme un accumulateur d’une énergie possédant ses propres caractéristiques, et motivé par la foi ou la concentration de plusieurs personnes à la fois. Il est alors aisé de comprendre qu’il existe des égrégore de toutes sortes (Égrégore chrétien, égrégore bouddhiste, égrégore islamiste, égrégore sectaire, égrégore satanique, égrégore politique, égrégore syndical, égrégore de guérison, etc.).
Un égrégore peut être perçu comme la résonance vibratoire émise par la psyché d’un groupe de personnes vibrant sur une note déterminée. Les actes, les émotions, les pensées et les idéaux de chaque entité constituant ce groupe, fusionnent pour édifier un tout cohérent, une forme dont les composants sont de nature énergétique. La tradition ésotérique lui donne le nom de « forme pensée aurique».

Bien que d’essence subtile et impalpable, une forme pensée est aussi pénétrante, enveloppante et perceptible qu’une présence matérielle. Ce sont les courants émotionnels, mentaux et spirituels, émanant de l’ensemble des membres d’un groupe qui élaborent une forme pensée, pour ensuite, la structurer.
La notion d’égrégore se rapproche de celle d’inconscient collectif, de conscience collective, de champ morphogénétique ou de champs de conscience opérant entre eux.

Aspects constructifs de l’égrégore
(...) constituer un groupe afin de réaliser un projet. Si, dans votre groupe, chacun est soudé, “sur la même longueur d’onde aurique”, votre projet sera terminé en un rien de temps, et vous bénéficierez des honneurs de vos employeurs. Par contre, si dans le groupe existent une ou plusieurs “brebis galeuse”, l’énergie développée par votre groupe sera quasiment nulle ou très négative, les idées manqueront,
(...) le moral de vos “troupes” sera au plus bas ! Vous essuierez ainsi un cuisant échec auprès de vos responsables. Que se sera-t-il passé ? L’énergie développée par ce groupe à la base “malsain”, sera inexistante, voire malsaine.
(...) L’efficacité d’un égrégore repose sur la cohérence du groupe. Cohérence au niveau de l’identité, des objectifs, cohérence dans le temps et par-delà le temps".

Nous pouvons donc transposer et nous poser la question sur l'élargissement de la cohérence des groupes, que ce soient au niveau d'un groupe de musique, d'une équipe de sport collectif, d'une entreprise, d'un parti politique, d'une religion…
Cela entraîne inévitablement sur les sujets : intelligence collective, communauté d'intérêt et finalement "ETAT" que nous pourrions alors qualifier de "égrégorique".

Développons dans ce sens. Généralement, un état est reconnu internationalement selon quatre caractéristiques constitutives évidentes:
1. l'existence d'un Territoire délimité et déterminé (cohérence au niveau de l'identité ?)
2. l'existence d'une Population résidente sur ce territoire (cohérence dans le temps ?)
3. l'existence d'une forme minimale de Gouvernement (cohérence des objectifs ?)
4. la capacité à entrer en relation avec les autres États (cohérence entre les groupes ?)

Ainsi donc, si nous considérons la conscience collective de notre planète comme la résultante de l'ensemble des états et ou de l'ensemble des "égrégores", quelle est alors la cohérence de notre "conscience collective" ?
Inversement et cela revient au même, si nous considérons l'ensemble des égrégores comme provenant de la conscience collective, quelle est alors la cohérence de notre "conscience collective" ?

Celle-ci fait-elle des Terriens, des citoyens unis, peuple de l'état "Terre" et permet-elle une relation avec la Multitude des autres planètes ?

En d'autres termes, quel est le gouvernement de l'état planétaire Terrien, même minimal, capable de cohérence avec les tous les groupes Terriens et donc légitime pour établir une relation avec les autres états / planètes ?

Est-il possible d'envisager un état où les personnes souhaitant un "relationnel avec les Dieux et les extraterrestres" puissent le faire sans "déranger" la cohérence des autres groupes / états / égrégores de la planètes et vice-versa ?

Et si oui, qu'en est-il alors de cette cohérence entre les groupes Terriens puisque la plupart se querellent déjà pour leur quotidien, leur subside, défendent telle ou telle mode de vie, de religion, tel ou tel Dieu que la plupart ne voient autrement que par la réalisation d'une prière intéressée, d'un profit quelconque ou encore d'un pouvoir illusoire ?

Et si oui, comment devenir citoyen de cet état permettant les relations "extraterriennes" puisqu'il n'existe officiellement ni état permettant les relations "extraterriennes" ni même officiellement "relation extraterriennes" ?

Si non, est-il envisageable que la cohérence de l'intelligence collective mondiale définisse réellement ses intérêts vitaux et mette en œuvre les solutions adéquates ?

C'est parait-il l'objectif poursuivi par les grandes organisations participantes (ONU, Unesco,...) lors des sommets où des questions globales comme le réchauffement climatique, la paix dans le monde ( ? ) donnerait lieu de mettre en place les mécanismes de régulation, d'éducations et d'adaptation pour un équilibre à tendance évolutive...

Alors comment se fait-il que l'intelligence collective dans les sociétés humaines n'arrive à donner à tous une information et une formation juste et équilibrée pour chaque, et semble aboutir au profit d'une communauté d'intérêt minoritaire –actuellement mondialisée- basée sur l'exploitation de la majorité tout en dégradant l'environnement ?

L'intelligence collective de l'homme moderne serait-elle moins efficace que celle que l'on observe chez les insectes sociaux (fourmis, termites et abeilles), et les animaux communautaires (oiseaux migrateurs, bancs de poissons, loups, hyènes, lions…) ?
Pourtant les points communs de ces diverses espèces ont les mêmes caractéristiques de l'intelligence collective :
• Les individus aiment la proximité de leurs semblables et tendent à être grégaires car ils obtiennent un avantage substantiel à se déplacer ou vivre en groupe, notamment la chasse pour les carnivores, les profits pour les capitalistes...
• Ils interagissent de manière locale par le moyen de signaux (grognement, phéromones, parfums, attitudes, selon la culture, la race).
• L'individu seul répond instinctivement à certains stimuli (histoire personnelle). La coordination du groupe est implicite et se fait au travers de règles comportementales très simples au niveau individuel pour les animaux, plus complexe pour les hommes semble t'il.

Cela a permis aux fourmis de s'imposer partout sur le globe terrestre sans aucune nuisance pour l'environnement : la biomasse des fourmis est à peu près identique à celle de l'espèce humaine tout en développant les technologies issues d'une vie en société évoluée : cultures et élevage divers (champignon, puceron…) isolation, évacuation sanitaire, aération, armée, nurseries…
Idem pour les animaux migrateurs par exemple et certes avec différentes technologies, et seul l'homme détruit son environnement !

De même les points communs de ces diverses espèces sont caractéristiques d'une communauté d'intérêt (quoiqu'une société humaine ait des interactions plus complexes) :

Adhésion fondée sur des buts communs.
Confiance mutuelle entre les membres. (quelquefois)
Des règles (tacites ou explicites) identiques pour tous les membres (en fonction de la longueur des bras).
Organisation par la répartition des rôles fondée sur la fonction et la complémentarité des compétences.
Gestion collective et autonomie des membres : chacun est responsable de sa propre action et de sa fonction. L'efficacité de chacun fait le développement du groupe.
(Les décisions stratégiques sont basées sur le vote ou sur le consensus).

Un réseau de communication permettant l'interaction entre tous les membres.
(Des interfaces facilitant la coordination des actions : procédures, normes, standards).
Un accès total et en temps réel à l'information pour l'ensemble de la communauté.
(Une vue contextuelle de la situation pour chaque membre).

Un système de régulation : évaluation, contrôle, optimisation, correction des erreurs.
(Constitution d'un corpus de connaissances : archivage, indexation et distillation de l'information).
(Partage d'expériences et de pratiques, émergence de conscience commune de différent type).


Si nous regardons bien l'histoire, quelques formes de gouvernements ont été testé : des multiples royautés à la dictature en passant par le communisme et dernièrement la "république démocratique"; tous les dirigeants suprêmes "ont toujours raison" jusqu'au suivant...
Alors que les gouvernements vont et viennent, les formes des gouvernements changent et seul un peuple demeure, inexorable, à la suite de leurs "élus". Quoiqu'il en soit de la fin d'un régime, il reste toujours une population avec la tendance de regroupement, société etc.

Et toujours, les "batisseurs/piliers" qui obtiennent les "faveurs" des personnes du peuple sont "élus" dans les gouvernements, deviennent "dirigeants".
Mais très souvent, comme il est dit "le pouvoir corrompt, le pouvoir total corrompt totalement", alors les gouvernements se corrodent par le comportement de certains et finissent emplis de nuisance envers le peuple qui ne comprend l'interaction d'une minorité depuis des lustres cachée à l'ombre d'une lumière aveuglante…

A remarquer, ayant une Reine, les fourmis où les abeilles par exemple ne semblent avoir d'opinion, ni même d'intérêt personnel différent de l'intérêt de leur groupe ce qui n'empêche point la "guerre" entre les différentes espèces... A remarquer de même que tous les dictateurs ont un relatif mépris de l'individu au profit de l'essor de leur "vision", base de leur "égroupegore" tout aussi mortel que ces mêmes dictateurs d'ailleurs…aucun avenir à partir du moment où il dévie du Chemin Sacré et acéré.

Alors que faire et quel état/gouvernement saurait éviter les prophétiques fins de ce monde ?

Y'a-t-il seulement quelque chose à faire pour éviter l'écroulement ?
Ne vaut-il mieux repartir sur des bases plus saines ?

En fait, avis strictement personnel, de toutes les formes de "gouvernements" connues sur cette planète, une seule retient mon attention en rapport à l'harmonie des peuples et de leur environnement : le conseil des sages style amérindiens, aborigènes, ou autre chefs de "tribus" dîtes primitives.
Sur ce modèle de conseil de sages, quand est décidé ce qu'il y a de mieux pour une tribus, un ensemble de tribus, un pays, une communauté de pays et au final une planète, il semble admissible que l'ordre et la discipline se doivent d'être au rendez-vous à tous les échelons pour réaliser les décisions, aller dans la direction choisie et ce, d'un élan commun avec confiance.
Mais quel groupe actuel peut se targuer de n'avoir suivi que "la" bonne direction quand l'histoire nous prouve que les Sages ne sont pas écoutés ?

Des milliers d'années d'existence souvent ravagées en quelques décennies par la "civilisation" pour mettre quoi à la place ?

Remarquons le : tous les gens perdus des sociétés modernes reviennent à d'anciennes valeurs comme à chaque époque où les vieux symboles et les anciennes choses Divines refont surfaces. Les mêmes signes extérieurs se répètent : Aigle, étoiles variées et autres géométrie Sacrée, Mudras, "Passes Magiques", Ecritures Sacrées, Règle de vie communautaire, Rites à tendances chamaniques ou occultes, Lingam, Totem, Arbre de vie etc… toutes les vieilles recettes dans les anciens chaudrons gérées par mains de Maîtres sur la Magie de "l'Ombre et la Lumière" des Divinités invisibles et pourtant aux Forces visibles sur Terre, tout cela est présent et pourtant invisible pour la majorité.

Il fut dit que "Les époques extraordinaires demandent des mesures extraordinaires" et chaque époque, dans bien des pays, chaque culture généra un uniforme "uni sous une forme" afin d'imposer un ordre…qu'en subsiste t-il de ces uniformes et de ces ordres ? Que subsiste t-il des alliances entre les nations ? Que reste t'il des monuments à l'échelle du temps planétaire ?

Des pyramides, des mégalithes, des kromlechs, des Temples et de l'art pour les plus respectables découvertes…des ruines au dessus des millions de morts pour le reste et des bribes de peuples épars.

En tout cas, aucun gouvernement planétaire issu de l'intelligence collective terrestre ne semble avoir vu le jour officiellement et dans les faits, aucun contact "extraterrestres" n'est reconnu. "Circulez il n'y a rien à voir" reste la devise.

En même temps comment dire la vérité après avoir opté pour cacher les choses depuis si longtemps sur la lignée compréhensible de "venez à nous" ou encore "seuls ceux qui comprennent" ?

Mais posons la question, quand bien même arrivé au plus haut niveau de "ceux qui savent" combien comprennent réellement ? D'ailleurs, vous l'avez constatés de même, quand bien même il y a le "Viens et le Voir", cela n'entraîne pas forcément le "stable" et donc encore moins le "passage"…et quand bien même il y a une forme de "stable" y a-t-il "passage", y a-t-il totale compréhension ?

Combien y arrive ? Et est-ce l'objectif que le plus grand nombre y arrive ?

De plus, et ce n'est aucunement la faute de l'un ou de l'autre mais plutôt d'une somme de facteurs, l'homme empêtré dans l'environnement actuel est-il seulement en mesure de comprendre ?

Déjà la plupart ne voit et n'entend pas, de fait, mésentente entre les individus et dans les individualités même, sans réel discernement et avec un ego démesuré.
La plupart ne savent décider pour un groupe et s'en passe bien du moment qu'ils ont un salaire, alors que d'autre (des fois les mêmes plus souvent que ceux versant le "sal-air"), se croient plus intelligent que tout un groupe et conservent leurs pensées critiques et erronées même sous l'influence du groupe.
Or bien que chacun semble penser par soi-même chaque individu est au moins sous l'influence d'un groupe et ou d'un égrégore, qu'il soit étatique, culturel, religieux, patriotique, politique, racial...
actuellement le plus manifeste est le capitalisme caractérisé par la propriété privée et la recherche du profit, l'accumulation du capital, accompagné de l'exploitation de l'homme par l'homme ou plus "éthique" en refusant le luxe et la consommation. Bien sur il y a tous ses dérivés en fonctions des modes…et l'exploitation de l'homme par l'homme n'est aucunement une création du capitalisme.

Donc cela revient au même, chacun suivant sa prédominante influence "égrégorique" pense être dans la vérité. Sa vérité qu'il oppose à celle de "l'autre". Cela entraîne que toute personne d'un groupe minoritaire comme d'un groupe plus grand -jusqu'à l'état qui lui "permet" la place qu'il occupe- peut se faire une opinion au profit de ce qu'il pense être son propre intérêt divergent de l'intérêt d'un groupe plus grand (Terrien), surtout si d'autre groupes lui font des "propositions" sous formes de facilitations ou au contraire des inconvénients.
En quelque sorte en cette époque capitaliste cela revient à dire que même les "égroupegores" pratiquent le lobbying. Quoiqu'il en soit la majorité des Terriens issus d'humanités différentes respirent maintenant le même air et boivent la même eau qu'ils se polluent (ou presque tous) et chacun s'entend pour dire "on y peu rien, autant tirer son épingle du jeu"...

Cela exprimerait le fait que pour la plupart la notion de conscience collective est vague, méconnue voire inconsistante, comme l'est la relation de l'individu avec celle-ci. Mais paradoxe, leur relation "égroupegorienne" est bien consistante bien que la plupart ne le savent pas plus…

Quelle est alors la cohérence de la conscience collective Terrienne ?
L'incohérence de nos égrégores ?
A supposer que l'incohérence relationnelle entre les groupes proviendraient de plusieurs "humanités" : chaque humanité possède son groupe "égrégore" et les interrelations avec les autres groupes est notre réalité Terrienne, qui est en fait une illusion possiblement constituée d'un ensemble de croyances "égrégoriques", le tout en opposition, chaque humanité ayant sa position, son Dieu, Salutation...

Au final aucun gouvernement ne parle ouvertement de régler les différents sur Terre afin d'avoir un peuple et un gouvernement unifié, style conseil des Sages, capable d'amener ou plutôt de ramener l'Homme, pour ceux qui en seraient encore capable, en relation profonde dans la réalité déjà de la Terre et conséquemment sur les géographies de l'Espace, du Cosmos, du Sidéral, de la Multitude, Salutation à tous.

Et cela se comprend à la vue de ce vaste sujet très complexe que personne n'ose aborder de peur de se perdre dans les méandres explicatifs, incompréhensible pour la majorité, et aussi de peur de perdre leurs ouailles égrégoriennes et donc leur pouvoir que ces dernières leur procure…même après la "mort" pour certains.
Il est possible de "vivre" quelque temps après la mort sous forme "égrégore" (la durée dépends de la force de l'égrégore = qui le nourrit ) et il y a quelques années un Maitre élève de Yogi Bhajan cité en haut, m'affirma même que la "nouveauté" était qu'ils pouvaient maintenant se reproduire...
Le lieux énergétiques de ces égrégores est , si je ne m'abuse, appelé "astral" par certains, 4eme dimension par d'autres, annales akashiques ou autre, les interprétations sont sujette à mélange des fois...

avatar
Pascal Namm

Messages : 51
Date d'inscription : 30/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

le sujet conscience collective

Message  Pascal Namm le Jeu 13 Déc 2012 - 0:45

Avec ce sujet "conscience collective" ou " conscience planétaire" en tout cas pour ceux souhaitant son approfondissement, il y a comme un vague trouble comme si en regardant nous étions empêcher de voir la totalité.

En fait ce sujet est tellement sensible et vaste que même les Dieux en descente ne veulent l'aborder au-delà de : "personne ne passe qui ne soit d'une certaine matière".

Et force est de constater que même un Judéen ne passe. Nous sommes pour le moment tous en approche et remarque mon propre échec sur certains points dont illusion ou humilité.

Certes certains ont ou ont eu quelques peu accès à certaines parties dont "annales Akashique" pour Edgar Cayce par exemple qui fut d'ailleurs formé pour cela ou bien d'autre personne plus ou moins connu, dont par exemple Ingo Swann qui lui parle plutôt de télépathie, l'un des pans de ce sujet.

Il en dit d'ailleurs dans la troisième partie de son livre "Pénétration" :
"La télépathie est la chose la plus interdite à la conscience des Terriens. Elle est si interdite que la science préfèrerait accepter la réincarnation, l'existence de l'âme ou la vie après la mort, pourvu que celle-ci n'implique pas la possibilité de télépathie. Pourquoi est-ce ainsi ? C'est une question qui ne constitue qu'une petite partie de l'iceberg émergé".

En parlant des blocages issus des terriens:

"(…) la plupart des activités humaines ne peuvent être entreprises avec succès qu'à la condition d'être entourée de motivations secrètes et d'agendas cachés. Si l'on applique cette règle dans toute sa généralité, on pourra saisir l'étendue et la nature des haines anti-télépathique qui s'expriment et sont diffusées du sommet de la pyramide aux échelons inférieurs".

"(…) Les seuls modèles mentaux que les terriens ont de 'l'esprit" sont des schémas assez étroits sur ce en quoi l'esprit consiste, (il manque une partie du texte initial j'imagine quelque chose comme: un océan vaste au multiple possibilités) et largement débarrassés de tous les aspects que les terriens eux-mêmes ne souhaitent pas considérer de trop prés. Or les terriens projettent leur conception de l'esprit sur les entités extraterrestres potentielles.
En ce sens, le verrouillage mental concernant l'esprit est planétaire. La situation qui en résulte est que plus l'on monte haut dans la hiérarchie du pouvoir terrien, plus ce verrouillage est intense."

En évoquant le point de vue E.T:
(…) Si j'étais un E.T avec des capacités psi hautement développées qui permirent entre autre de développer une technologie supérieure, je ne souhaiterais pas particulièrement que les terriens développassent ces facultés.
Et si la télépathie était un élément, disons, de la conscience universelle, je m'emploierais à diffuser télépathiquement chez les humains un verrouillage mental les empêchant de développer ces facultés".

(…)



(…)

avatar
Pascal Namm

Messages : 51
Date d'inscription : 30/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les égrégores par Eliphas Levi

Message  sebastien le Sam 15 Déc 2012 - 12:18

Bonjour,

Pascal, ton exploration est intéressante et le sujet semble particulièrement t'inspirer. Je ne serais sans doute pas aussi prolixe ! Je voudrais partager la vision que j'ai : en terme imagé, je vois la conscience collective comme une immense énergie épongée ou imbibant une sorte d'eau subtile entourant la Terre. Cette eau, astrale, est troublée par de gros agglomérats d'énergie, ce qu'on appelle des égrégores (aigre-ego-hors) et qui diffractent la lumière du soleil. Les rayons de lumière qui partent de l'unité solaire se trouvent brouillés en arrivant dans la région astrale. Dans les régions "en haut" nous trouvons des directeurs et des gestionnaires qui se font les relais matériels des rayons, à notre échelle (D4-D3). Si ces rayons sont troublés et même bloqués par endroit par les agrégats de conscience ou d'énergie collective, alors ceci signifie qu'il nous incombe de ne pas alimenter des nuages qui nous font de l'ombre ou tout du moins de comprendre comment transcender. Des nuages qui trouvent leur propre autonomie en s'alimentant d'énergie de second niveau : ils participent à un recyclage des énergies viciées qui n'ont pas su trouver d'issue sur la Terre. Les égrégores seraient donc une conséquence de l'activité mentale et émotionnelle humaine; et si les dieux sont des égrégores, seraient-ils donc des conséquences ? Je me demande si les dieux sont les égrégores ou bien les rayons ? Ou bien plutôt est-ce les rayons qui se servent et se gantent des égrégores comme de poupées instrumentales ? Des poupées qui font des jeux d'ombres et de lumières sur la Terre et qui utilisent -au niveau politique- d'autres poupées que l'on appelle rois, reines et présidents : jeu de poupées russes pour une vaste leçon. On dit souvent que la Terre est une grande école.

A l'origine je vois le soleil et ses rayons qui arrivent sur la Terre. Une eau mémorielle se crée autour comme une vapeur qui se condense de plus en plus. L'eau diffracte les rayons du soleil en une véritable pluie de lumière qui retombe sur Terre tels de multiples anges. Plus la diffraction de l'eau est importante du fait de sa densification et plus les étincelles de lumière sont nombreuses, comme des mirages créés par le jeu avec l'eau.
Les premières civilisations qui se sont développées sur Terre ne vivaient pas avec des nuages plombant d'égrégores mais ils sont venus par la suite lorsque le mental est venu se greffer et à grossi comme une boule de neige, créant l'illusion du temps linéaire et les souffrances inhérentes à la limitation de la pensée pure. La télépathie est bloquée et difficile parce qu'il y a des nuages mentaux et émotionnels qui obstruent le passage des ondes supraluminiques. La civilisation de Mu était sans doute encore sans "nuages" à ses débuts...
Tout ceci est ma vision et sans doute est-elle biaisée par mes propres nuages car ceux-ci vivent encore en chacun de nous. Mais il y a des éclaircies et n'oublions pas que le soleil est toujours présent au-dessus des nuages.







avatar
sebastien

Messages : 38
Date d'inscription : 02/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

conscience collective et soleil

Message  Pascal Namm le Dim 16 Déc 2012 - 19:48

bonjour Sébastien,

Je n'ai jamais lu ou vu quoi que ce soit qui me fasse aller dans le sens "et l'homme créa Dieu"...

et avant que l'homme existe il y a le Soleil qui donne la vie, très grande probabilité bien plus que probable : les Dieux sont Solaires.

Il y a des images intéressantes dans ta vision.
avatar
Pascal Namm

Messages : 51
Date d'inscription : 30/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

A la poursuite des dieux solaires

Message  sebastien le Mer 26 Déc 2012 - 20:59

Bonsoir Pascal,

En effet c'est la Pensée qui créa Dieu et les Dieux...
J'ai réfléchi au postulat "les dieux sont solaires". Oui d'après moi ils le sont dans le sens où ils sont le cristal devant le Soleil. Cristal dont les différentes faces nous font penser qu'ils se séparent en plusieurs rayons. En fait ils sont unis derrières les apparences. Cette union est symbolisée par le Soleil. Les étoiles ne sont-elles pas les miroirs d'une seule Etoile en arrière-plan ?

Prenons les étoiles fixes appelées les gardiennes du Ciel : Aldébaran-Régulus-Antarès-Fomalhaut. Ensemble elles forment un carré dans la voûte céleste, partageant celle-ci en 4 régions cardinales. Je me dis qu'elles sont les formes d'une forme qui ne fait qu'une en fait au départ. Ce sont 4 formes de la Déesse Mère représentant les 4 piliers de la Voûte, comme des anges ou des évangélistes. Elles sont représentées unies en le Sphinx tétramorphe. Les 4 ne font qu'un. Est-ce le message laissé par ses constructeurs ? Les 4 étoiles miroitent une seule étoile sombre d'où partent toutes les lumières de la création. Est-ce que Antarès, Aldébaran, Régulus et Fomalhaut ne seraient pas une seule et même étoile (Némésis ?) qui nous apparaissent séparées depuis notre point de vue D3 ? Les Elohim sont un. Peut-être pourrait-on dire aussi Elohim est Un.

Quand tu dis "les dieux sont solaires", je vois ceci comme un rayonnement prismatique qui font prendre conscience de ce qu'est l'unité par la non unité apparente. Lorsqu'on lève les yeux dans une église par exemple on s'aperçoit que la clé de voûte est comme un Soleil, au centre. La construction autour représente la Création partie du Soleil.

Voilà les réflexions sur lesquelles m'amène la piste des "dieux solaires". Ceci me fait penser au livre de Marcel Homet : "A la poursuite des dieux solaires". Livre passionnant d'un explorateur de terrain, ou disons de Terre Un.









avatar
sebastien

Messages : 38
Date d'inscription : 02/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les égrégores par Eliphas Levi

Message  Lameti le Dim 30 Déc 2012 - 0:09

Le Thé Or rit et l'Acte succombe.
Le navire quitté les invités se blessent de rêveries.
La diarée suce et le sucre d'orge donne.
Que reste t-il aux fuyants?
Rêveries tranchantes ou pensées sanglantes ?
Le Roi sait, et sert.
Souffle et la bougie s'éclaire.

An oum
avatar
Lameti

Messages : 61
Date d'inscription : 14/04/2012
Localisation : Proche Burle

Voir le profil de l'utilisateur http://kalo-lametie@outlook.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les égrégores par Eliphas Levi

Message  sebastien le Mar 8 Jan 2013 - 11:45

Oui, théories... Theo rit de ses actes manqués et du succès de ses ombres.
Theo rit de lui-même, il rit jaune, comme un soleil fatigué de rêver d'un autre monde.
Ce rêve fait mal comme une lame de tromperie s'agitant derrière les barreaux.
Il blesse les oreilles du lion qui tourne dans sa cage.
Pourtant ceci même est le rêve car le lion a toujours été libre.
Mais il a oublié dans son rêve la clé du trésor.
Il a perdu sa couronne en s'endormant... et se retrouvera Roi en se réveillant.
Le Roi qui sait est le Rê veillé qui s'élève à nouveau au dessus de l'horizon.
C'est l'oeil retrouvé d'Orion.
Et dans un souffle le rêve sève s'évanouit sur un tapis d'or riant.
Le lion s'épanouit désormais parmi les joyeux de la couronne.
Rires francs et joyaux.
Eclat de soleil qui a retrouvé la fée du 13 or, l'une à ses côtés. Fait l'Un qui a toujours été.
Le souffle d'une inspiration qui allume la lumière à l'intérieur de l'home et retend les arcs.





avatar
sebastien

Messages : 38
Date d'inscription : 02/05/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les égrégores par Eliphas Levi

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum