Mue vers Mu

 :: Archives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mue vers Mu

Message  Admin le Lun 30 Avr 2012 - 19:02

Article publié sur l'ancien forum "des Dieux et des Hommes", réédité avec l'aimable autorisation de Curtis.

Curtis le 13/06/2011 à 23:20:15
Mue vers Mu
Prochainement, "Les Portes de Mu" ouvriront : le navire continue d'avancer vers une terre encore inconnue, porté par les vents à la virtuose virtualité. Le vent, cette force invisible qui ne permet d'avancer que si les voiles de l'esprit sont ouvertes. Le virtuel se transforme en concret seulement par l'ouverture des voiles. Ce sont les voiles qui séparent les Dieux et les Hommes. Ce sont aussi des voiles d'une autre sorte qui peuvent nous faire nous rejoindre pour une nouvelle relation, pour une nouvelle avancée. Le vent des dieux, les voiles des hommes : il est temps de troquer les voiles de l'illusion pour les voiles du navire. Un navire encore très fragile certes, et qui se dirige pour l'instant au gré du vent et à qui il manque sans doute une direction commune. Et si c'était Mû ? Quelle étrange idée que de vouloir avancer vers une civilisation engloutie sous les eaux depuis des millénaires. Mais ce paradoxe n'existe que dans le temps linéaire, car le présent reconstruit le passé et remodèle une civilisation avec des hommes nouveaux, mais attachés à un même présent. Tout est uni au présent, tout en émerge et y retourne. Le retour au présent est pour les hommes le retour à l'émergence et ses champs, ses nouveaux horizons plus vaste : ceux de l'Espace.

Découvrons déjà les traces que nous ont laissé les passés d'un ancien présent d'union (ou trait d'union) : ceux de Mû, inspiratrice d'une avancée vers un Soleil qui ne se détruit pas.
"Robert Charroux indique que la Terre de Mu, selon les traditions, était un immense continent qui s'étendait avant le déluge, dans l'océan Pacifique, depuis la Polynésie jusqu'à l'Océan Indien, englobant le désert de Gobi, la Malaisie, une partie de l'Inde et de la Chine"
(Le livre du mystérieux inconnu, Robert Charroux)

Il précise dans un autre ouvrage que la Lémurie (Terre de Mu) était située dans l'océan indien et qu'elle s'étendait sur la presque totalité de l'océan Pacifique, du détroit de Bering à l'Australie, de l'Inde à la Californie.
D'après lui la Tradition situe la Lémurie de l'Himalaya à l'Australie
Des tablettes rédigées par les Naacals (Frères Saints) ont été retrouvées par l'explorateur "colonel" anglais James Churchward (vers 1868) qui devint l'assistant du Grand Prêtre d'un temple collège. Elles contenaient la genèse du monde et l'histoire de l'engloutissement de Mu, 12 000 ans avant notre ère.
Le peuple de Mu, aurait colonisé le monde entier, appelé Uighur.
Sa capitale se situait en Asie (dans le désert de Gobi). L'apogée de Mu daterait de 75000 ans, mais l'empire remonterait à 150 000 ans et plus.
Les écritures des tablettes viendraient de Vénus.
Un cataclysme aurait détruit ce continent 700 000 ans avant l'époque tertiaire (ce cataclysme est donc à différencier de celui de Mu qui a eu lieu 12000 ans avant notre ère).
(Histoire inconnue des hommes, Robert Charroux) "

Dans "Mu le continent perdu", James Churchward dit :
"Cette civilisation fut anéantie et ses cités détruites il y a 11 500 à 11 750 ans, quand les
ceintures de gaz qui passaient sous cette région furent créées, provoquant l'élévation des
montagnes, tout cela peu de temps (relativement) avant la submersion de l'Atlantide.
En disant que le pays était « impassable » après de tels cataclysmes, les Egyptiens sont bien
au-dessous de la vérité.
Dans le Honduras à Copan, à Quiriga dans le Guatemala, à Opico et Cirraca-Mecallo à San
Salvador, il y a d'énormes ruines préhistoriques. Partout on peut y trouver des symboles se
référant à mu.
A Quiriga on trouve de remarquables stèles et des obélisques sculptés de figures humaines
portant une triple couronne, montrant ainsi leur allégeance à la Mère patrie.
Chacune de ces stèles porte un totem symbolique différent, indiquant qu'ils se réfèrent à
diverses dynasties royales. Chacune des anciennes dynasties avait son totem. Par exemple
l'éléphant, le tigre ou le serpent.
Ainsi, tout le long des côtes occidentales de l'Amérique du Nord, de l'Amérique Centrale et de
l'Amérique du Sud, une suite ininterrompue de vestiges nous révèle que Mu était la Mère
patrie de ces régions.
J'ai relevé des symboles chez les indigènes des îles du Pacifique et sur les pierres de leurs
ruines. Je suis allé ensuite en Nouvelle-Zélande si bien qu'il ne reste que l'Asie pour compléter
ce tour de l'océan Pacifique. La Birmanie et l'Inde fourmillent de souvenirs de Mu. Comme je
l'ai déjà démontré. Correspondant dans les moindres détails avec ceux de l'Amérique.
Je crois que les documents Uighurs suffiront à convaincre les esprits les plus sceptiques de
l'existence de Mu, la Mère patrie. Existence prouvée par les seuls symboles.
L'Uighur était le principal empire colonial de Mu, aux temps du Déluge biblique qui en
détruisit la moitié orientale.
Les légendes chinoises nous disent que les Uighurs étaient au zénith de leur civilisation il y a
environ 17 000 ans. Cette date concorde avec le phénomène géologique.
L'empire Uighur étendait sa puissance de l'océan Pacifique, à travers l'Asie centrale, jusqu'à
l'Europe de l'est et au-delà de la mer Caspienne. Cela se passait avant que les îles Britanniques
soient séparées du continent européen.
La frontière méridionale de l'empire Uighur suivait celles de la Cochinchine, de la Birmanie,
de l'Inde et de la Perse, et cela se passait avant que l'Himalaya et les autres chaînes de
montagnes d'Asie ne s'élèvent.
Sa frontière nord passait par la Sibérie mais aucun document ne permet de déterminer jus
qu'où elle s'étendait. On a cependant découvert des vestiges de villes dans le sud de la Sibérie.
Eventuellement, les Uighurs s'établirent autour de la mer Caspienne, comme le relate un très
ancien document hindou; de là ils poursuivirent leur conquête à travers l'Europe centrale
jusqu'à sa limite occidentale, l'Irlande.
Ils s'installèrent dans le nord de l'Espagne et le sud de la France, et dans toute la région
balkanique. Les plus récentes découvertes archéologiques en Moravie sont des vestiges
uighurs et les preuves sur lesquelles les ethnologues fondent leur théorie de l'origine de
l'homme en Asie sont les vestiges laissés en Europe par la conquête des Uighurs.

L'histoire des Uighurs est l'histoire des Ariens.
Les ethnologues ont déclaré certaines races blanches ariennes qui ne le sont pas du tout, mais
appartiennent à une toute autre colonisation.
La capitale des Uighurs se trouvait à l'endroit où se dressent aujourd'hui les ruines de Khara
Khota, dans le désert de Gobi. A l'époque de l'empire Uighur, le désert de Gobi était une
terre extrêmement fertile.
Les Uighurs avaient atteint un très haut degré de civilisation et de culture; ils connaissaient
l'astrologie, le travail de la mine, l'industrie textile, l'architecture, l'écriture, la lecture, la
médecine, etc. Ils étaient d'habiles artistes, experts en décorations sur soie, sur métal et sur
bois, et ils sculptaient des statues d'or, d'argent, de bronze et d'argile, et cela se passait avant
que débutât l'histoire de l'Egypte.
La moitié de l'empire Uighur fut détruite avant l'engloutissement de Mu. L'autre moitié après
la disparition du continent."


Quelque chose me dit que les Ouigours pourraient être des ancêtres des Wisigoths, peuple qui a laissé ses traces jusqu'en Espagne et dans le sud de la France, principalement dans le Razès dont l'ancienne capitale fut Rhedae, connue maintenant sous le nom de Rennes-Le-Château. Ce lieu est-il terrible parce qu'il a vu un empire s'y arrêter et une lignée royale s'y éteindre ?

Si la connexion Ouigours-Wisigoths est avérée ceci signifierait que la France est reliée de cette façon "directement" aux anciennes colonies de Mû. Et d'une certaine façon aussi, si les derniers restes de Mû ont fini en France alors peut-être se doivent-ils de réemerger en France, comme des volcans qui s'éveillent d'un long endormissement ? La ceinture de feu est déjà en réveil... Signe d'une inversion des temps, de la scission à l'union. Les mêmes causes n'ayant pas toujours les mêmes effets, le vent d'un présent n'est pas dévastateur à l'esprit déjà connecté sur ce présent. Sans doute est-ce la mise en phase avec le présent qui permettra de passer sans trop de fracas...?

Message modifié le 14/06 à 13:06:56 par curtis.

le 14/06/2011 à 12:46:19
L'influence des Ouïgours
Pour prolonger sur les Ouïgours :
L’influence des Ouïgours sur les cultures orientales

OUÏGOURS - c’est une race aryenne, car des races aryennes réelles descendent d’eux. C’est une civilisation qui s’était éteinte en Europe pendant l’ère tertiaire. Quant à la langue des Ouïgours, elle est de la famille des langues turques. Certains textes chinois datés de 5000 av. J C. nous Décrivent les Ouïgours : ils avaient les cheveux blonds et les yeux bleus, la peau très blanche .Dans le sud, certains avaient les cheveux et les yeux foncés. Aujourd’hui, il est très rare qu’ils aient les traits de la race blanche. Actuellement, ils habitent à l’ouest de la Chine où se trouve leur république autonome (Xinjiang), qui compte 45% de cette nationalité estimée à 9 millions (uniquement dans cette région) statistiquement. Les Ouïgours sont partout dans le monde : en Ex Russie asiatique (Kazakhstan, Ouzbékistan, Kirghizstan...), au Canada, aux États-Unis, en Allemagne, en Australie ... Les Slaves, les Celtes, les Irlandais, les Bretons et les Basques descendraient d’ancêtres ouigours. Les premiers caucasiens seraient descendus des montagnes de l’Asie Centrale, du moins c’est ce qu’affirme un historien allemand bien connu Max Muler.
Ne quittons pas sans parler de la Chine, dont la civilisation est considérée comme une des plus anciennes, mais elle ne remonte guère à plus de 5000 ans. On regarde le Chinois comme un mongol. Il ne l’est qu’à moitié: ses ancêtres était des Aryens blancs. Beaucoup de Ouigours blancs auraient épousé des Mongols jeunes, dont les pays s’étendaient au sud et les métisses de ces unions auraient fondé le premier empire chinois, ce que précisent les tablettes anciennes des temples chinois.
Le Tibet qui est situé entre la Chine et la Mongolie faisait partie de l’Empire, avec le désert de Gobi au nord, incluant la Mongolie au Nord. Donc il y eu une influence des Ouïgour sur les peuples de ces pays, car leur longue et ancestrale histoire prouve que la civilisation était élevée aux niveaux économique et politique. Dès 763 jusqu’à la fin du siècle, les Ouïgours jouaient un rôle important dans la vie politique de l’Asie centrale. Leurs concurrents étaient seulement les Tibétains. Selon les scientifiques européens et russes (par ex. Vernadskiy), les Ouïghours étaient les intermédiaires entre les civilisations chinoise et indo-européennes sur la fameuse “Route de la soie “.

En s’appuyant sur des sources antiques chinoises où on trouve des informations sur les Ouigours et les autres peuples turcs, on a la base de l’histoire et de la géographie chinoises de la période antique et du Moyen-Âge.

Entre le Xe et le XIV e, d’un côté la culture ouigoure du Turkestan (en Chine) présentait la suite du Bouddhisme aux indo -Européens. D’un autre côté, la culture ouigoure a eu une influence sur les Mongols et sur leur développement, leur écriture, leur littérature et leurs traditions religieuses. La plupart des Mongols s’exprimaient en turc (qui serait une ancienne langue ouïgours). Mais en même temps, les Huns comptaient des ancêtres mongols. L’écriture manichéenne et ouïgour est dérivées du sogdien (de la Perse antique). Cet outil leur permettra d’être les civilisateurs des peuples turco-mongols, leurs voisins au XIIIe et IXe. En plus, l’Empire mongol adoptera l’écriture ouïgoure pour rédiger son code écrit.
Le savant taïwanien Lu Itan constate que les anciens Grecs ont mentionné le mot “ouïgour” (en grec oechardas, oïardai) comme les géographes arabes et perses, donc cela montre que plusieurs mots géographiques étaient issus de ce mot .Cette influence se transmet dans le monde musical. Sur la musique de la Chine et de la Corée il y a eu l’influence de celle des Ouigours. Notamment, la musique antique d’une ville (Couchi) qui était connue en Chine depuis 242. On peut aussi rappeler la musique arménienne des Xe et XIIIe (Ruchnarev). Les musiciens et les poètes ouigours de notre époque(Alicher Navoï, M. Al-farabi) jouent un rôle exceptionnel dans le développement de ceux des dernières années. Un chanteur et l’interprète des oeuvres du VIe (Soudjoup) sur l’instrument ”pipa” a élaboré un nouveau système original qui a été diffusé en Chine.
La culture ouigoure mentionne aussi le voyageur vénitien très connu, Marco Polo. Il a fait découvrir les pâtes allongées ( l e s s p a g h e t t i s , nouilles,lentilles, vermicelles...) comme un nouveau plat... En effet cela viendrait d’un plat ouïgour (“lagnman”). Donc, la culture est très difficile et confuse (depuis le IIe). Cependant la plupart des scientifiques d’Europe et de d'ouest sont unanimes pour dire qu’ils auraient été les premiers maîtres de lacie. Certains peuples tirent l’histoire de leur côté et la raison de cela, c’est au premier plan la politique, puis le nationalisme. La seule chose qu’on puisse admirer, c’est que ces peuples ont pu prendre le meilleur des cultures étrangères et développer les leurs en gardant leurs positions jusqu’à présent... Le temps ne reste jamais en place, avec l’influence d’une culture sur l’autre et l’humanité se développe. Qui sait, peut-être un jour, on arrivera à une culture unique...


Source : http://culture-ouigour.over-blog.com/article-18925825.html
Message modifié le 14/06 à 13:07:55 par curtis.

Nammalvar le 15/06/2011 à 13:58:37
Mue vers Mu
Quelque chose me dit que la disparition de Mû à un rapport avec la destruction de Tiamat sur le passage de Nibirou.
Un morceau de Tiamat serait-il tombé sur Terre: la théorie de la destruction des dinosaures par un astéroïde...morceaux de Tiamat ?

Alors le contexte actuel Shungite surgit comme ressurgi la Nation Mû.


Kordajiao le 15/06/2011 à 22:51:25
Mue vers Mu


Bonsoir

Mû est en temps unifié: il n'y a pas de linéaire d'attaché à Mû, du moins pas seulement; tu as raison de dire Curtis que " La ceinture de feu est déjà en réveil... " Il faut trouver la solution à partir du seul moment où un rébus ou une incapacité momentanée avait surgis. Et ce seul moment c'est à Mû que ça se passa il y a même des millions d'années.

Les Dieux brassent les mêmes éléments par analogie pour manifester les solutions; Donc Mû est nécessaire.


Admin
Admin

Messages : 19
Date d'inscription : 23/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://senatdemu.exprimetoi.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: Archives

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum