Lecture du YahArMâ

 :: Archives

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lecture du YahArMâ

Message  Admin le Lun 30 Avr 2012 - 19:00

Article publié sur l'ancien forum "des Dieux et des Hommes", réédité avec l'aimable autorisation de Curtis.

Curtis le 26/03/2011 à 23:52:46
Lecture du YahArMâ
Sur le site judee.org on peut voir l'image d'un hiéroglyphe appelé Yah'Ar'Mâ et le commentaire de Rakia, Pilote de Barbélo, dont je me permets de reproduire deux extraits ici :

"C'est la Clef qui ouvre la Porte de l'Air pour entrer dans l'Air de la Terre issue de 2012.
Cette Clef est un Langage Extra Terrestre et Infra Terrestre qui entre dans le contexte de toutes forces qui soumettent l'Homme parmi les Astres et les actions des Astres mais non seulement les Astres car aussi les forces de mortalité, de karma, d'inconscient qui soumettent l'Homme;"
...

"Cette Clef du Yah'Ar' Mâ regroupe les personnes voulant habiter cette Terre définitive des deux soleils réunis, ou du système solaire double d'Absinthe dans la Constellation du Sagittaire
Cette Clef a pour tangente d'empêcher la nocivité des déséquilibres des humeurs afin de maintenir l'équilibre des éléments de l'air terre eau feu bois dans l'Homme qui veut habiter cette Terre, d'écarter les poisons, d'empêcher les possessions extérieures dans les corps qui passent en la Terre de 2012 et de conférer alors au Corps l'élément de l'Ether qui est le Diamant;"

Je médite sur cette Clef depuis quelques semaines et je me dis qu'elle représente un Oeuf cosmique à éclore. Oeuf rassemblant les différents éléments alchimiques propres à une Floraison. Il est tentant de voir en la croix de la Clef les 4 éléments de la nature, les 4 points cardinaux aussi. Les Amérindiens les associent à des couleurs. La lecture de textes de Samael Aun Weor - notamment celui-ci : http://www.don-et-compassion.com/arcane-4-croix-quatre-elementaux-de-la-nature.html - m'ont inspiré pour placer les éléments sur la figure du YahArMâ.
Je vois en la Clef un Oeuf vesica piscis, une croix, un triangle, un Tau inversé (calumet dont parle Le Dieu Hussein sur http://livre.lestentaculesderaphan.com). Je place l'élément terre en bas avec le Tau symbolisant le creuset pour l'élément eau distillé par en haut. Pour moi la branche verticale de la croix représente le lien du monde hylique (terre) au monde psychique lunaire (eau). La branche horizontale représente le lien du soleil du système archontique avec celui de Nibirou (encore invisible) : un feu à gauche représentant le soleil de notre système solaire et un feu à droite correspondant au soleil Absinthe. L'élément feu de la Terre actuelle se superpose avec le soleil de gauche (mais rejoint celui de droite en passant par le centre ?). L'élément air s'associe au soleil de Nibirou Absinthe. Logiquement il y a un troisième feu au centre de la croix : le Feu de l'Un, où je pense que se trouve l'élément air en connexion à la Source du Vide. Pour résumer, la branche horizontale ce pourrait être une représentation du Feu dans sa triplicité, et aussi celle de l'Esprit Saint : le monde pneumatique s'étendant de la droite vers la gauche puis de la gauche vers la droite (sortie ?) comme un canal médullaire colonne de Vide. En continuant dans mon inspiration je place les 4 couleurs primaires : le rouge en bas, le bleu en haut/eau, le jaune à gauche, le vert/verre à droite. On peut aussi placer 4 constellations du zodiaque en association avec chacun des éléments : Taureau - Scorpion - Lion - Verseau, en partant du bas suivant la ligne qui semble finir à droite.
Les 3 lignes principales du Yaharmâ pourrait se lire suivant la séquence : le Père (la ligne verticale) - le Fils (l'hypothénuse du triangle conciliant les côtés lune/"l'une" et soleil/"seul oeil") et l'Esprit Saint (la ligne horizontale). Bien sûr les interprétations de cette Clef sont infinis... La langue verte ressort dans l'agencement : j'ai relevé par exemple le mot "Taureau" ressemblant beaucoup au mot "terreau", et justement l'élément Terre est en face de l'Eau. On a aussi "Taureau" = Tau - Eau avec le R (Air) reliant les deux éléments Terre et Eau.

L'image du YahArMâ, oeuf du Sphinx, avec quelques mots clés que j'y ai superposé :



C'est une réflexion personnelle que je me suis permis de poser sur le forum, car je pense qu'elle peut trouver des échos intéressants à entendre. Ces échos ce sont celles des voix de ceux qui voudront bien s'exprimer pour commenter mon interprétation livrée pêle-mêle dans la phase de mûrissement méditatif.

A bientôt.


Iozine le 27/03/2011 à 12:33:04
Lecture du YahArMâ
Curtis, tu fais un tres bon éclaireur, pisteur.
Je pense que le méditatif doit se faire en impression minimum en 3 dimensions, voir 4 dimensions.
Cette clef, selon Rakia, est un bouclier, les inorganiques en marche merci de remettre le hiéroglyphe,
cela me fait penser à l'Incal, in call l'appel intérieur, de Jodorowsky les yeux d'or.
Mon avis qu'il s'active, l'Oeuf pour reprendre ton expression, seulement après l'efflorescence, Lohtcuilë dans le language Tolkien,
car "de maintenir l'équilibre des éléments de l'air terre eau feu bois dans l'Homme qui veut habiter cette Terre", maintenir l'équilibre entend qu'il y a un équilibre existant est non pas en voie d'exister.


KorDajiao le 27/03/2011 à 22:25:32
Lecture du YahArMâ

Oui, il y a, en effet de l'Oeuf cosmique dans le YahArMâ qui est d'ailleurs relié à un grand Serpent de l'Océanie qui se nomme Kurrichalpongo, c'est lui qui préside aux Totems, donc à ce qui est créé ou bien ce qui va sortir de l'Oeuf Cosmique, un Grand parmi les Aborigènes.

Cesar le 27/03/2011 à 22:36:09
Lecture du YahArMâ

Je vous prie, à ce propos sur la lecture du YahArMâ, de croire que il s'agit bel et bien d'une Physique des Extra Terrestres, et autant des Infra Terrestres, c'est le principe de la Clef qui sert à tourner des pignons ou des encoches, le YahArMâ est aussi la Clef qui tournent le mécanisme des lettres- contextes.
Les Glyphes du Calendrier Maya se terminant en 2011-2012, il fallait en refaire d'autres, il y en a neuf actuellement visibles sur les Portes de Mu, il en faudrait treize et même vingt: du pain sur la planche dans les expressions populaires admises dans l'Espace.
Lorsque Kurrichalpongo faisait des Oeufs, il faisait des lettres; les toutes premières lettres de l'Univers de la Terre.
Les Orateurs ou Sénateurs ont ce thème là en prédilection.

Curtis le 29/03/2011 à 21:15:07
Lecture du YahArMâ
Pour passer d'une physique à l'autre, Extraterrestre, il faut passer par l'Air dans lequel se propage le son, la parole, aisée pour l'Orateur. Le chakra 5 relie à la Dimension 5, celle de la zone du Kiristi entourée de la zone Atmosphérique, où est installée le mécanisme des lettres des contextes ? Contextes relatifs à l'Ether diluant l'Essence ? Une Création est dans l'Oeuf, ce qui en sort est dans l'Essence. La seconde naissance est-ce sortir de l'Oeuf cosmique ou sortir du treillis pour naviguer dans cette Oeuf en connaissance ?
Kurrichalpongo est-il un Dieu de Nashahs ?


Theodora le 29/03/2011 à 21:41:24
Lecture du YahArMâ

Cher Curtis,
oui il faut passer par l'air mais ça ne concerne pas les chakras, ça concerne la Connaissance suffisante de ce que Barbelo nomme "Rouge" c'est d'ailleurs comme cela que les Mayas ont la science des points de vortex d'énergie dans le corps. Il faut donc: Air + Rouge.
Le mécanisme des Lettres Contextes est installé dans l'air de l'atmosphérique de la Terre sur laquelle vous êtes,
ça ne concerne pas l'Ether, ça ne dilue pas l'Essence mais ça réalise la combinaison de l'Essence d'un Terrien ou Terrienne avec l'Air et Rouge. La Création n'est pas dans l'Oeuf pour les Dieux, elle se trouve dans un vaste champ d'énergie qu'il nomme " Probabilité d'Existence, Possibilité de détruire les Créations inaptes ou de les faire évoluer "
La Seconde Naissance c'est entrer dans le Champ de l'Existence. Et si cela se confirme alors c'est entrer dans l'Oeuf Cosmique ou alors ce qu'il nomme la Citoyenneté Galactique. A tous ces stades, l'Homme n'est plus ni dans le Treillis ni dans les Réincarnations.
Kurrichalpongo est le Dieu appartenant à Nashahs qui gère l'Oeuf Cosmique. Mais il est un Najas parce que étant à la fois de Nashahs, de An et de Barbelo.

Theodora le 29/03/2011 à 21:45:47
Lecture du YahArMâ

Un Message de Christopher qui est un Enfant Merkaba dont les pères ne sont pas discutés avec les Dieux.

Christopher, je veux parler du YahArMâ: c'est une préfiguration de la Croix de Mû. Et Mû appartient à la Source.
Donc le YahArMâ est relié à la Croix de Mû et non d'abord à l'Oeuf Cosmique.


Curtis le 02/04/2011 à 00:06:04
Lecture du YahArMâ
Theodora,

Tu apportes également des éléments fort intéressants. Qu'est ce que cet Air et que ce Rouge ? L'élément clé de l'Air est-il l'Hydrogène ? On trouve celui-ci en très faible pourcentage dans l'atmosphère terrestre alors qu'il est l'élément le plus abondant de l'Univers selon les mesures actuelles. Aussi est-il question d'Hydrogène sexuel (Air + Rouge ?) dans LTDR, et alchimique en tant que nom générique des éléments monoatomiques.
Le Rouge caractérise un sang et une terre riche en fer il me semble, nourrissant la Femme et la Terre ainsi que leurs enfants. Est-ce que le Fer conduit le Rouge : le Fer Rouge ? Vous dites souvent "Femme Rouge" : la femme initiée au secret du Rouge a été diabolisée à la période dite du "Moyen-Age". Or justement les religions judéo-chrétienne associent le rouge à l'enfer des "pêcheurs" : et la langue des oiseaux nous dit : en fer. Et l'envers du décor c'est le vert : couleur proscrite par les comédiens jouant sur les scènes de théâtre où les rideaux rouges s'ouvrent et se ferment au début et à la fin de chacune de leur représentation.

Concernant la Croix de Mû, de quelle façon est-elle reliée au YahArMâ ? Qu'est ce que la Croix de Mû ? Est-ce comme la Croix Ansée de l'Egypte ancienne : la Croix de Vie ?
Message modifié le 02/04 à 00:07:57 par curtis.

Theodora le 15/05/2011 à 22:39:16
Lecture du YahArMâ

Nous attendons vivement que les publications sur l'ordination de la NinDingir soit présentes pour les lecteurs, comme tu le sais, il y avait dans le talisman ou la relique à moins de dire Icône, la Croix de l'Empire de Mû.

En quoi la Croix de Mû est elle reliée au Yaharmâ ? Elle permet que le Yaharma ne soit pas considéré ou compris comme étant le signe de la croix car le geste du signe de la croix fait le YahArMâ. Cette Croix de Mu est bien antérieure à celle de Ankh et elle est présente parmi tous les Peuples de l'Espace, il n'y a nul part dans l'Espace le signe de la croix comme les Terriens l'entendent et quand il s'y trouve c'est dans le savoir sur les trois Jésus mais pour cela, c'est à Barbelo d'écrire dans un petit livre l'Histoire de Jésus.

Le Rouge était tout simplement une des Couleurs de Mû ainsi que le Vert mais d'une teinte ou d'une vibration toute particulière. Quand les Dieux parlent du Rouge, ils parlent de cette vibration là qui s'est perdu dans l'engloutissement de Mû.

Vous savez, c'est progressivement que le dévoilement de Mû se fera selon la capacité de l'Intelligence que les Dieux trouveront sur Terre, car Mû est le plus grand des secrets.

Charmante conversation en votre compagnie même si parfois espacée dans la durée du temps.

Curtis le 16/05/2011 à 18:31:59
Lecture du YahArMâ
Theodora,

Si la seconde naissance mène à entrer dans l'Oeuf cosmique, est-ce que cela signifie que l'on sort alors du mécanisme linéaire du Tzolkin pour entrer dans celui du Yaharmâ permettant de gérer l'avancée dans le Temps non linéaire ? A l'intérieur se trouve la croix de Mû : est-elle la schématisation d'un chemin à emprunter dans l'Espace pour rejoindre Mû ? Un premier chemin vertical qui mène à naître une troisième fois pour une stabilisation horizontale ? Ou bien est-ce que la croix représente la dynamique du mécanisme lui-même : est-ce que cette croix tourne sur elle -même pour faire avancer les pignons et lire les différentes lettres des contextes (temporels) ?
J'imagine cette croix de Mû comme teintée de toute les couleurs que peut prendre le cuivre, du Vert au Rouge.

Mais enfin, tout ceci est bien nébuleux et sans beaucoup de sens. Je ne sais pas si c'est utile de savoir ceci. En quoi ces données peuvent-elles permettre d'avancer dans la vraie Vie ? Beaucoup de suppositions, de questionnements, mais pour quoi ?
J'avoue ne pas comprendre pour l'instant. On n'avance vraiment qu'avec la pratique... mais qu'est ce qu'expérimenter le Yaharmâ ? Il me faudra être très patient, c'est ce que je comprends avant tout. Beaucoup de mûrissement dans la patience et l'humilité pour entrer dans le secret de Mû.

J'aime bien le nom Théodora et il me plaît aussi de discuter avec vous. C'est comme chercher l'Ourse dans les étoiles d'une nuit. Et il y a souvent des ours dans les rêves dont je me souviens (ce qui est rare).

Theodora le 16/05/2011 à 23:06:47
Lecture du YahArMâ

Curtis

Votre nom Curtis est une autre rive de vous même.

Ce n'est pas nébuleux, sans vouloir vous contester car déjà vous savez dépeindre dans une déduction: il n'y a plus de Tzolkin à la fin de l'année 2011 et au plus tard de l'année 2012: il y a le YahArMâ, et c'est bien la Croix de Mu qui va faire tourner les mécanismes du Temps, donc le mécanisme du Pignon qui entraîne non plus les glyphes maya de la Pyramide des 9 marches, mais qui entraîne les lettres contextes, c'est le mouvement du saut dans l'Evolution: oui la Croix de Mû a un mouvement que fait tourner le YahArMâ en évitant surtout d'avoir encore le mécanisme de la roue. Car la roue n'existe pas dans l'Espace ni dans tout ce qui concerne l'Immortalité dans laquelle est contenu d'abord la possibilité de franchir les barrières scellées de la vie de la Terre avec les autres Peuples des Galaxies.

Pour quoi? C'est un peu comme si je m'étais posé cette question avant d'être refaite après ma mort, mais pour vivre dans un environnement qui ne ressemble plus en rien à celui auquel j'étais habitué, pour quoi? Pour faire le saut dans l'Evolution vers le retour à la Matrice originel de la forme Adamique et Hayyotique.
Votre question me semble contenir une nostalgie comme si elle contenait en elle cette question lancinante: et ceux qui ne le feront pas ce saut là ?
Probablement que d'avoir dompter des Ours m'a donné de ne pas penser à cette question, du moins c'était pour moi plus lointain que de vivre derrière la décomposition du corps et d'être refaite. J'aimais Byzance je n'aimais personne.

Soleilnatal le 17/05/2011 à 10:56:22
Lecture du YahArMâ
Theodora

En effet la connaissance de Mu se rapproche et semble se réinitialiser.

Je profite de ton intervention pour te saluer sur ce forum.

Pour les enfants du soleil


Curtis le 17/05/2011 à 21:18:05
Lecture du YahArMâ
Très intéressant de savoir que la roue n'existe pas dans l'Espace. Alors la roue a été inventée pour pallier à ce qui a disparu dans l'involution. Il est souvent dit que les anciennes civilisations méso et sud-américaines ne connaissait pas la roue : c'est que eux ou leurs ancêtres n'avaient pas besoin de l'utiliser puisqu'ils n'en avaient tout simplement pas besoin. Il est d'ailleurs évident qu'ils n'ont pas utilisé la roue pour déplacer les gigantesques blocs de pierre des murs de Teotihuacan par exemple.
La roue est un palliatif technique apparue au cours de l'involution, tout comme le feu prométhéen qui s'obtient par frottement et perte d'énergie.
La calendrier Tzolkin a marqué le temps de l'involution et il le signe lui-même de par sa forme même de roue.

Theodora, ma question contient en effet une certaine nostalgie mais aussi un tiraillement. J'ai tendance à aimer secrètement tout le monde mais pas tout les vernis. Que le vernis s'effrite et ne suive pas je m'en fiche finalement. J'aime l'authentique. Une nostalgie plérômique peut-être. Et je sais que toutes ces questions ne se posent pas à cet "endroit entouré d'Espace". Celle-ci par exemple : quand vous dites que vous n'aimez personne et que vous aimiez Byzance, j'entend que vous aimiez l'authentique de Byzance. L'authentique même transparescent sous ses richesses et ses parures qui sont autant de voiles mais pas de ces masques que les personnes portent pour "briller" car il faut "briller". Les voiles mettent en valeur l'authentique. Les masques le cache et copie, par jeu de dérision ou par fausse nécessité. Les masques ne peuvent pas reproduire la finesse des jeux de voiles car ils sont simplement copies figées d'un sourire. Celui d'une lumière peut-être dont ces personnes nécessiteuses sont nostalgiques sans le savoir et tentent de reproduire pour l'atteindre sans jamais l'atteindre. La nostalgie appelle la nostalgie alors pour rompre le cercle je préfèrerais me voir de la compassion, non envers les masques mais envers ceux qui les portent. Des masques sont comme des roues desquels on dira qu'ils ont eu leur utilité. C'est la compassion qui transforme sa propre nostalgie, et du coup celle des autres par effet papillon.
C'est de cette force sans doute qu'il faut pour dompter un Ours (?). L'animal est authentique et ne connaît que l'authentique de ce qui ne se commande pas mais coule de source.

Je suis honoré de pouvoir discuter avec vous et je souhaite apprendre pour rejoindre l'autre rive. Pas vraiment pour moi je crois. Mais je suis sûr que tout "finira" comme chacun le voudra.

Soleilnatal,

J'ai un peu cette sensation aussi. Les enfants du soleil commencent à sortir de leur torpeur


Admin
Admin

Messages : 19
Date d'inscription : 23/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://senatdemu.exprimetoi.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 :: Archives

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum