Chiour Quoma et Avatara

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Chiour Quoma et Avatara

Message  Admin le Lun 30 Avr 2012 - 15:38

Article publié sur l'ancien Forum "des Dieux et des Hommes" , réédité avec l'aimable autorisation de Curtis.

par Curtis le 12/05/2011 à 21:22:42
Chiour Quoma et Avatara

Source : http://eirenarque.1er.over-blog.com/40-index.html
"La Chiour Quoma. Avatara. Descente.
La Chiour Quoma est une nature de Descente qui vient à la fin d'un cycle concernant le Soleil Noir; et son cortège d'Etoiles. La Chiour Quoma vient à la fin d'un cycle parce qu'elle correspond à des processus matériels qui vont provoquer alors un ensemble de systèmes beaucoup plus complexes, dont ceux moléculaires; lorsque Darwin dit que se sont des chamboulements, des super chaos qui vont provoquer la formation de nouvelles espèces ou en perfectionner d'autres, en soi il a raison; excepté qu'il y a une Chiour Quoma avant, c'est-à-dire la Descente d'un Dieu des Hiérarchies Supérieures, qui vont jusqu'au Dieu An compris. Dans une Chiour Quoma il y a obligatoirement une recomposition des organismes biologiques et des dispositions planétaires en: beaucoup plus complexe et qui vont être suffisants pour avoir la capacité de s'autogérer; ce qui a été, qui ne peut pas s'adapter à cette complexité, est dissipé; toutefois, surgissent des poussées d'agrandissement en systèmes complexes de la Vie; c'est ce qui se passe actuellement avec l'Humain dans l'inter dimension. La Chiour Quoma est tout un ensemble de Mesures.

L'Avatara est une Descente d'un Dieu dont la préoccupation est d'organiser des Emanations qui proviennent du Monde que la Chiour Quoma a fait; ce sont alors eux qui mènent le processus d'évolution; et ils le font à travers un panthéisme direct ou bien philosophique ou autre; le Dieu Vichnou, par exemple, a amené le Bouddhisme; mais plus exactement, il a amené dans l'Hindouisme l'intelligible du principe de l'extérieur au monde."



Nammalvar le 14/05/2011 à 12:16:04
Chiour Quoma et Avatara
Dans un des messages en provenance de la Burle il est précisé que "Avatara est uniquement ce qui concerne les réalités de Vishnou".
Nous pouvons remarquer que sur terre "Avatar" est souvent employé pour désigner une personne "en contact avec Dieu".
Sans distinction de trône.

KorDajiao le 15/05/2011 à 22:17:33
Chiour Quoma et Avatara

Nammalvar et Curtis
Bonsoir

Je suis bien contente que vous parliez de Chiour Quoma et de Avatara puisque les Trônes attendent un contenu sur Saï Baba monté la veille de la Liturgie du Graal pour mettre à la disposition du Public l'Emanation du Graal sur le web à Judee.org.
Saï Baba fut une personne importante, au Trône de Fetah'il, il est l'avatara d'une entité importante de Fetah'il et de Shiva qui avait pour fonction sur la Terre de dépatouiller plusieurs points sur l'âme. Vous le savez, dans la vie du Graal il n'y a pas d'âme, l'Homme n'est pas un esprit et une âme; et vous le savez aussi, les Ummos indiquaient que l'âme était une nature collective.
J'ai souvent remarqué que les Terriens- mais j'en suis une aussi, avaient pour habitude de penser que la Sagesse s'était cachée dans le coeur de l'Homme, du moins c'est ce qui est ordinairement décris dans nombre de livres, et bien pas du tout: la Sagesse s'est cachée dans les Ténèbres là ou personne ne pouvait penser qu'elle irait se cacher.

Saï Baba, une avatara de Shiva et de Fetah'il qui fut essentiel à la progression du Monde mortel vers la configuration de l'Immortalité; comme vous le savez aussi Fetah'il s'est opposé au retour final de Vishnou, Saï Baba a maintenu la progression de l'Inde vers la Kundalini aboutissement. Je lui rends donc Hommage.

Curtis le 15/05/2011 à 23:56:23
Chiour Quoma et Avatara
Nammalvar, c'est bien ton commentaire. Ceci rappelle que les terres de Vishnou portent la mémoire de liens ancestraux. Ces liens qui transmettent leur harmonie à travers l'architecture et sa géométrie, mis en oeuvre par les Avataras selon les Mesures et les rapports de la Chiour Quoma. C'est cette Géométrie sans doute qui participe au dédale d'énigmes que l'on peut trouver à Rennes-le-Château. Dans son livre "Le temple retrouvé", Henry Lincoln met en évidence des structures géométriques dans la géographie du Razès. Voici un petit extrait de son livre qui peut donner une idée du sens de sa démonstration :

"Dans les grimoires des alchimistes, des kabbalistes et des astrologues du passé, une expression revient sans cesse : "En bas comme en haut." Ce qui, sans conteste, établit des correspondances entre le monde de la matière et celui de l'esprit, entre l'homme vil et corrompu d'ici-bas et le scintillement du firmament, résidence de Dieu et de tous ses saints. Marie-Madeleine, médium d'une révélation secrète, symbolisait aussi la révélation secrète inscrite dans les cieux. Autour de Rennes-Le-Château, village de Marie-Madeleine, s'étend le grand pentacle de montagnes, réplique terrestre du parfait pentacle céleste -- reproduction de la trajectoire secrète de Vénus-Madeleine --, les deux pentacles étant précis, connus -- mais cachés. Il fallait être initié au Mystère pour contempler cette vérité éternelle, immuable, selon laquelle les cieux se reflètent dans cette infime partie de la face terrestre. Pour la mentalité médiévale, pareille image avait une force, un pouvoir prodigieux. Le majestueux symbole caché, harmonieux, immuable, régulier comme un métronome, recélait la musique des sphères.
Grâce à cette découverte, on pouvait pressentir que se renouaient des liens avec une culture plus ancienne encore. Pareille révélation ressortissait à la compétence des astronomes que furent, dans une lointaine antiquité, les bâtisseur de Stonehenge et Carnac. Pour eux aussi, les dieux avaient ménagé ici-bas un lieu sacré, reflet terrestre d'un phénomène céleste. Pour les chrétiens, Vénus étant devenue Madeleine, c'est à celle-ci qu'on avait dédié l'église. Mais pour la civilisation qui les avait précédés, Rennes-le-Château était un temple géant, un présent des dieux consacré à la Déesse Mère."

Je trouve quelque peu nombriliste le fait de voir en RLC le point de convergence des cieux mais il pourrait du moins correspondre à un point de contact ancestral où l'impression a été nette et rapprochée dans l'espace. En somme ce pourrait être un exemple d'impression géométrique parmi tant d'autres, mais plus évidente peut-être par le fait qu'elle est marquée d'un sceau originel, une empreinte directe des Dieux. Il est possible que les autres points aient été reproduit sur des échelles et des espaces plus grands, relayés et translatés, perdant ainsi de leur empreinte au fil du temps. Les Dieux reviennent peut-être pour renouveler l'original et donner un nouvel élan aux futures architectures...? Architectures dont les Avatars pourraient représenter les Architectes ou tout du moins des Maîtres d'oeuvre.

En tout cas, les lieux de conjonctions sur lesquels on trouve souvent des édifices dédiés à la transmission du sacré, sont souvent remarquables au point de vue des forces cosmo telluriques. Selon la géobiologie, ces forces se répartissent suivant des réseaux de points "névralgiques" (réseaux Hartmann, Curry, ...). Je me demande si ces réseaux en grille emprisonnent les forces ou leur permettent de s'exprimer jusque sur la Terre D3 ? Sont-ils les conséquences du treillis où quelques trous de lumière percent par endroit suivant des géométries "hors grille" ?...

KorDajiao, bonsoir, je lis ton message alors que je m'apprêtais à envoyer mon texte. Tu dis que la Sagesse se cache dans les Ténèbres. Je comprend que celles-ci permettent de la découvrir.... en changeant d'angle peut-être, et en revenant à la vision à partir du coeur ? Ce qu'on voit à partir du centre c'est la Sagesse des Ténèbres qui lui on permit d'être, ou tout du moins de se voir être. C'est ma compréhension de l'instant.

Admin
Admin

Messages : 19
Date d'inscription : 23/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur http://senatdemu.exprimetoi.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum