peuples et programmation

Aller en bas

peuples et programmation

Message  Pascal Namm le Sam 5 Mai 2018 - 7:53

texte ecrit le 19 mars 2018 après lecture du livre "Hitler et l'ordre noir"

chers nous

Comme nous pouvons le voir depuis des lustres, de l’est à l’ouest, du nord au sud, sur tous les continents, le dynamisme collectiviste des peuples se manifeste spontanément. Suivant l'environnement, les cultures d’une zone géographique limitée prennent telles ou telles couleurs, influences : habitudes climatiques (mousson, neige, chaleur...), habitats (igloo, hutte, immeuble…), perceptions linguistiques, symboles écrits, tradition orale, façon d’exprimer ceci ou cela, etc.
Quoiqu'il en soit, à l'évidence, chaque masse d'individus aussi petite soit-elle, de la cellule familiale au peuple, toutes tendent à se créer une vie matérielle acceptable pour tous. Ainsi, à la base, différents types de cultures émanent des masses. Elles sont adaptées, faites par et pour elles en fonction de leur réelle histoire. Se manifeste alors, invariablement, une sorte de hiérarchie naturelle entre les membres d'une même famille, d'un même groupe de personnes souvent réunies tacitement par intérêts, principalement par copiage des comportements codifiés par leur culture.
Dans toutes les cultures terrestre actuelles -exception transhumanisme, influence non terrestre, autre sujet mais « nouveau » peuple- chaque individu est issu physiquement d'un utérus biologique dit « féminin », lui même fertilisé par une partie dite « masculine ». Dans toutes ces cultures des « chefs » apparaissent, reconnus sages par leurs pairs afin de guider le système sociétal, au besoin de l'adapter aux besoins du peuple avec efficacité, ce qui conditionnera évidement tous les « nouveaux-nés ».
A l’évidence, le brassage génétique se fit non seulement à travers un même clan, une même tribu mais aussi entre les différentes tribus expansives. Les mélanges des cultures se produisent comme les mélanges des familles. Peu de mélange entraîne une consanguinité, trop entraîne une dilution ou absorption dont l’intégration se peut être indigeste; de même qu'un mélange de personnes présentant des maladies génétiques semble et reste peu pérenne ; de même il semble que deux constitutions solides produisent de leur gènes un corps sain. Comme dans les familles, certains mélanges ethniques se font par purs intérêts, certains sont des viols, certains sont consentis, certains coulent de source.
De tout temps, en tout lieu, le mouvement des personnes issues de l'interaction des familles et des peuples nourrit l'Histoire. Ainsi la notion de peuple la plus courante actuellement est un « ensemble de personnes qui, n'habitant pas un même territoire mais ayant une même origine ethnique ou une même religion, ont le sentiment d'appartenir à une même communauté " . wikipédia.
Pour ma part, un Peuple est un ensemble de communautés d'êtres aux mêmes caractéristiques physiques et psychiques mus initialement par la même force de vie ET conditionnés par le système sociétal qui les a vu naître, le tout nuancé par l'expérience environnementale directe. J'inclue une notion de mouvement en chaque peuple, puisque capable d'un angle de vue variable suivant l’environnement en fractale des individus qui les composent. De plus, les échanges culturels et génétiques font que les individus d'une même communauté n'appartiennent pas tous au même peuple. Exemple : presque toutes les communautés religieuses ont des représentants dans plusieurs peuples. Par contre, en tout lieu, l'interprétation et les choix de chacun bâtissent les mêmes groupes fonctionnels communautaires : garderie, éducation (transmition des sciences/savoir culturel), approvisionnement en nourriture (chasse, pêche, agriculture, cueillette), approvisionnement de matériaux (artisanat), médecine (prévention et chirurgie), spiritualité, défense. Chaque communauté ayant des interactions avec les autres de même que tout membre d'une famille sous un même toit ; De même que tout êtres vivants en un même lieu géographique. De même qu'une sphère de la fleur de vie est adjacentes à plusieurs. De même que des personnes en un même lieu, une même entreprise, un même objectif ; De même que des planètes en orbite faisant un « système solaire » en équilibre lui aussi dans sa galaxie, elle-même en équilibre dans un amas galactique.
Ainsi, de façon fractale, de même qu'une graine féconde se développe en un être complexe constitué de milliards de cellules organisées, de même un individu représente une sphère dont la résultante fleur, composée de toutes les sphères, sera le peuple. Dans chaque pays -limitation géographico-ethnique- il en va de même. Chaque pays représente une cellule de la fleur de vie/monde.
De façon fractale, comme tout individu, les peuples se réalisent en se connaissant eux-mêmes. Cela implique une conscience collective de même qu'une conscience individuelle, comme chaque goutte d'eau représente une partie d'océan, pourtant totalement indifférenciée quand elle est en lui ;
Un monde est donc comme cette fleur/graine, constituée de cellules organisées, de pays, de communautés, d'organes essentiels au fonctionnement du corps sociétal, garant de la pérenne vie de chaque un.
Ainsi, les peuples sont entraînés, poussés par cette « force de vie » à élever leur société comme matérialisation de leur « conscience collective », synthèse des consciences individuelles dont les nouveaux-nés constituent par culture les forces vives du continuum de la dite société. En quelque sorte les enfants sont la pointe d'une flèche de vie, les parents sont la tige et l'encoche qui supporte la pointe et les grands parents l'empennage : stabilité et direction, le tout propulsé par la même force de vie : la tension de l'arc transmis par la corde. La qualité de la corde, de l'arc et surtout de l'archer représentent respectivement le patrimoine génétique, le patrimoine culturel et l’esprit du peuple.
L'un des paramètres de pérennité d'une société sera donc la qualité de la flèche, du vecteur, soit le rapport équilibré « anciens, actuels, nouveaux » ou « ancêtres, parents, enfants » représente aussi le « passé, présent, futur ». Ce modèle familial est très souvent attaqué, détruit dans et par les sociétés occidentales. Nous verrons cela plus loin.
Si la pointe est fragile, émoussée ou mal fixée, elle touchera peut être la cible mais pénétrera très peu. Elle blessera même. Si la tige, dont l'encoche, est défectueuse la flèche n'est aucunement sûre de partir correctement, encore moins de toucher sa cible avec precision surtout si l'empennage est vrié. Dans ces cas, la direction sera dévoyée.
Une flèche en dehors de la cible peut être fatal au peuple : le laps de temps de décocher une autre flèche/génération en période d'attaque par un autre peuple déséquilibré peut avoir de sérieuses conséquences (exemple des peuples des amériques…). C’est un fait, la planète sur laquelle nous sommes est très régulièrement sujette aux guerres et autres cataclysmes « naturels ».
De l'est à l'ouest, d'un pôle à l'autre, partout, en tout temps et en tout lieu, les peuples se sont développés, ont échangé techniques et denrées et soudain quelque chose arrive et un peuple disparaît corps et bien... a l'évidence, quelque chose cloche quelque part. Donc, qui ou quoi provoque les mêmes phénomènes sur l'environnement des peuples à l’esprit « tranquilles » ?
Actuellement, les caractéristiques modernes d’une invasion sont : 1, destruction de l'équilibre initial. 2. récupération des ressources. 3. mise en place d'institutions dîtes légales gérant la géographie annexée 4, rapide essor de type commercial pour une minorité corrompue, appauvrissement des sols, de l'air, de l'eau et des peuples tout aussi rapide d'où, dans un même temps recherche et tentative d’annexation de nouveaux territoires.
Cela au nom d'un dieu, au nom d'un sang, au nom d'une race, d’un « j'étais là le premier », au nom du plus fort, au nom du commerce, au nom du « on y peut rien », au nom de « c'est les ordres », toujours sous couvert d'un uniforme et ou d'une doctrine (Impérialisme, Communisme, National-Socialisme, Dictature en tout genre).
Toujours, les individus privés de leur fondamentaux sont précipités par les nouvelles institutions pour utilisation jusqu'à épuisement, avec quand même, possibilité de promotion ! Quand même ! « je suis lié à... par...» les ... se remplacent au choix par a : des chaines ; b : un carcan ; c : l’appat du gain ; d : un contrat ; e : ma femme/mon mari ; f : une idéologie erronée ; g : une programmation complètement limitée; h: un pays.
Le choix individuel qui en découle est loin d'être judicieux tant il menace la personne, la liberté, l'épanouissement et conduit les peuples, invariablement, à la guerre. Et toujours les mêmes vieux hypocrites profiteurs aux arrières plans...
Où donc se situera la grandeur d'un peuple ? Dans sa capacité destructrice des autres ? Ou dans sa résilience, notamment des plus jeunes, preuve de sa capacité d’équilibre « anciens et sages / parents support expérimentés / jeunes énergétiques novateurs » ?
Dans toutes nations comme dans tous groupes, certains voient entendent et marchent, d'autres entendent mais ne voient rien, alors ils marchent avec ceux qui voient mais n'entendent rien, d'autres n'entendent et ne voient alors ils suivent, d'autres errent et stagnent en un endroit/monde complètement étranger. D’autres restes presque invisibles et souples.
De même, dans chaque famille, chaque entreprise, chaque groupe d'amis, chaque équipe, chaque égrégore pourrait-on dire (interaction conscience collective/individuelle), certains voient entendent et marchent, d'autres ont quelques autres expériences à compléter...et cela constitue l'environnement de chacun, partout ! En haut comme en bas – en eau comme en Bâ – en grand comme en petit – en jeunesse comme en vieillesse.
Nous retrouvons le paramètre anciens sages/jeunes novateurs. L'équilibre d'une société en fleur de vie produira donc un système de direction équilibré : sagesse dans la jeunesse, jeunesse dans la vieillesse, solidité des parents sur des bases vraies évitera le déclin. Une société déséquilibrée sur des interprétations erronées produira vraisemblablement une direction déséquilibrée par les forces de désordres du peuple.
L'histoire est un long déroulement des hauts faits de sociétés et de leurs chutes. Le monde entier est rempli des vestiges de ces anciennes civilisations. Toutes les planètes gardent les traces des interactions de ces peuples aussi sûrement que nous gardons a titre individuel certaines cicatrices sur chacun de nos corps, sur notre peau, dans notre chair, jusque dans nos os pour la partie physique ; de même pour les corps subtils psychologiques et psychiques.
Dit de nombreuses façons et à l'évidence, une personne sage est plus influente qu'un millier d'ignorants, donc la jeunesse se doit d'être informée de ce fait au plus tôt avec douceur et fermeté, de façon mesurée et éclairée en fonction de l'équilibre de l'individu lui même sur un archétype de la conscience collective. L'information se doit d'être vraie, vérifiée et contenir l'ouverture vers une autre façon de voir...non découverte ou à redécouvrir.
Pour détruire une société, il suffit de faire l’inverse !
Tout système de direction est politique. Certain disent même que toute action d'un individu dans toute société est un acte politique et depuis longtemps le culte du chef est prôné. Le nom d'un individu représente alors pour l'histoire une pensée, un mouvement, une philosophie, une façon de vivre. Dans les faits, en réalité il s'agit toujours d'une équipe en interaction avec d'autres équipes.
Toutefois, beaucoup d'homme politique sont encore propulsés par ce culte du chef, lui même largement véhiculé par l'interaction de la conscience individuelle / collective. Le monde entier regorge d'exemples illustres, bien entendu tous morts d'une façon ou d'une autre, comme les autres ! Et souvent les plus illustres sont les pires. A croire que le nombre de mort engendré est plus important pour la réputation que la qualité des bienfaits pour l'humanité terrestre globale !
En France, les derniers « chefs » depuis de Gaulle, répètent la nécessité d'avoir à la tête de l'état une personnalité irremplaçable, avec une vision. Certes, dans le cas d'une personne équilibrée cela semble valable. Or, qu'en est-il dans les faits ? depuis la dernière guerre « mondiale officielle », tous après de Gaulle, avides, menteurs, orgueilleux, étaient compromis par corruption, autrement nommée action des opportunistes roublards, voyous en bandes organisées présents en tout peuple. Ne faut-il être aveuglés et assourdi pour laisser se propager de telles idées erronées ?
La mémoire de l'homme doit être en piteuse état pour oublier les millions de cadavres générés par « la vision » d'un Napoléon, d’un Staline ou d’un Hitler pour ne rappeler que les derniers « blancs » initiés et propulsés par une sphère « d'êtres supérieurs inconnus » pourtant bien terrestres.
Ces mêmes êtres supérieurs inconnus auraient-ils laissé des cicatrices indélébiles partout sur la planète jusqu'au plus profond de nos corps et de nos mémoires ?
Je nous rappelle certains discours : « Je connais deux sortes de lois parce que je connais deux sortes d'hommes ; ceux qui sont avec nous et ceux qui sont contre nous ». Goering février 1933 - Administration Bush & consort. Xxeme siecle.
Quel pays regroupe actuellement sous sa bannière (banni hier) toutes les propriétés nazis suite à « Paperclip » ? La tristement célèbre Gestapo eut combien de « prisons personnelles » non contrôlées par la « justice » ? Quels peuples/états pratiquent cela dans des endroits cachés, des navires en eaux internationales, en orbite terrestre ou autre, voire sur d'autre sphère ou en leur « Abzu » (centre) ? Qu'est ce qui à changé depuis la chute du National-Socialisme ? Seulement les technologies et le pays d'où décolle l'aigle, pécheur cette fois ! Quand au dernier N-S envoyé en France, il était lui même propulsé par les SS d'un état fantoche bâti sur des génocides par tous les escrocs de l'ancienne Europe : envahir d'idées néfaste comme avant...rebond de l'histoire ?
Einseinhower avait prévenu en 1951, Kennedy fut simplement liquidé par ceux-là, De Gaulle savait, Pompidou fit comme la CIA demandait, Giscard jouait son destin pour des diamants, Mitterrand et son grand œuvre « sarazine » eu le mérite de dire clairement que nous étions en âpre guerre commerciale, attaqué par « l'amérique », Chirac fit de son mieux pour s'en mettre plein les poches en respectant certaines valeur de De Gaulle. Il fut néanmoins trahi par le petit homme brun N-S from CIA...depuis la France et ses institutions sont démantelées au profits des arnaqueurs d'états...au nom du NOM qui utilise le commerce, les poisons en tout genre et la manipulation de masse comme arme principale !!! les attentats sont fomentés, réalisés par les « Sévices Secrets » et utilisés pour mettre en place les mêmes « lois » de mesures défensives contre les actes de violence commis par « les ennemis avérés de l'état », au choix suivant les lieux et époques : musulmans, communistes, protestants, anarchistes, indépendantistes, amérindiens, indiens, noirs, arabes, juifs, mexicains, africains, chinois, Russes, tartampion...
De même que sous le régime nazi, suppression des garanties de liberté individuelle, liberté d'expression et d'association ; de même, les lois actuelles couvrent les personnes « professionnelles et militaires » pratiquant le viol de femmes et enfants, des communications (postales, téléphoniques, web et autre), les perquisitions, les mandats d'arrêts, les confiscations bancaires notamment et même restriction à la propriété. Même mécanisme d'asservissement et de destruction.
Dans le livre « hitler et l'ordre noir » p 236 : « Le but était de détruire les structures familiales traditionnelles et de créer une nouvelle espèce d'êtres humains nés de l'état et ne devant allégeance qu'à lui seul ».
Cela ressemble étrangement au soit disant protocole des sages de Sions... modèle familial attaqué et détruit. Cellule de base remplacée par un erzats. Dissimulation des idéologies réelles. Sélection d’information. Propagande. Détournement.
Il semblerait judicieux pour tous de correctement réfléchir sur la manière dont l’histoire a été et est écrite pour être ensuite innoculer tel un virus dans l’esprit des jeunes, qui le transmettront à leurs enfants. L'analyse des éléments archéologiques, littéraires anciens et contemporains permettra alors d’exercer le devoir de mémoire réelle...Le discernement quant à lui, permettra de stopper net le délire des êtres tout autant programmés par une culture se croyant supérieur à leur frères et sœurs, alors qu'ils sont uniquement supérieur en traitrise, mensonge et autre hypocrite relation. Secret défense ?
Mu et dirigé par un mental chaotique au« savoir » incomplet, chacun ferait-il de son mieux pour échapper au naufrage de l'esprit lacéré sur les secrets écueils de la mer d'ignorance ?
Redisons-le, à l'évidence, quelque chose cloche quelque part. Donc, qui ou quoi provoque les mêmes phénomènes sur l'environnement ? Les personnes militaires (militer et se taire) n'ont qu'une faible conscience de la mascarade. La plupart dans les meilleurs cas voient leur intérêt direct et « ce qu'ils ont tendance à admirer le plus d'une « élite » à la morale et aux mœurs sévères, à la discipline rigoureuse sous un uniforme conçu pour développer la hiérarchie et l'obéissance aveugle ». Hitler et l'ordre noir .
Dans tout ordre, secte ou société ésotérique, il y a les uniformes et les degrés dans l'initiation, jusqu'au degré « suprême » de l'ordre en question, en réalité très éloigné voire antinomique du « suprême état d'Être ».
Toujours « Hitler et l'ordre noir » p.244 : « bien que l'inspiration de la société de Thulé ne fut jamais reconnue dans l'enseignement supérieur du N-S et plus particulièrement SS, les mêmes buts sont cependant visibles : recherche de la vérité matérielle dans le domaine du spiritisme supérieur ; retrouver les pouvoirs des « supérieurs inconnus » ; créer une nouvelle méthodologie pour renforcer la personnalité par l'évidence du rôle de la puissance physique et l'importance de rayonnement psychique de certains êtres sur le monde. »
Quoiqu'il en soit, les aspects doctrinaux de la société de Thulé ou du Vril proviennent de même des temps anciens. Elles n'en sont aucunement les créateurs ni même les propriétaires. Juste l'information est en mouvement, utilisée d'une certaine façon : bonne ou mauvaise suivant le point de vue et l’équilibre des personnes dans la dualité.
Suite du même livre :L'univers est soumis à un rythme comme la respiration animale et humaine suivant un cycle déterminé par les puissances supérieures. L'univers se gonfle et se vide, c'est le rythme du cosmos visible sur notre planète par le flux et le reflux, la lumière et les ténèbres, la sécheresse et la pluie, l'amour et la haine, la vie et la mort, c'est l'inspir et l'expire du brahmane, c'est le yin et le yang de la chine (…) Upanishad, Védas et autre traitent de cela, jusqu'au Graal !
La nourriture du Graal est, sur le plan ésotérique la connaissance des secrets cachés qui donne un potentiel magnétique (…) en utilisant cette force d'origine cosmique, les initiés sont capable de suggérer à leurs ennemis les mesures qui leur conviennent : suivant la foi et la puissance de l'émission psychique, de sa direction, de sa concentration en un point déterminé.
Que se passerait-il si les « secrets cachés» sont incomplets et appliqués incorrectement ? A l'évidence les résultats seraient autres que complets. De plus, Secret caché = pléonasme ; incomplet donc obligatoirement appliqué de façon incorrecte.
Lire les Upanishads, Védas et autre, les comprendre avant de les expérimenter semble judicieux au lieu de déblatérer et d’entraîner les peuples à une mort violente certaine.
Envcore une fois, l’interprétation erronnée donne des résultats completement erronés :
Yogatattva upanisad 5. les âmes individuelles sont prisonnières des heurts et malheurs qui les affectent en ce monde ; pour les délivrer du pouvoir de l'illusion il faut leur donner la connaissance du Brahman, grâce à quoi l'individu n'est plus affecté par la maladie, ni par la vieillesse, ni par la mort (...) 6 (…) Certains cherchent leur voie dans la pratique des rites tel que l'enseignent les Védas : ils tombent par ignorance dans les pièges du ritualisme. Ni les liturgistes, ni les dieux mêmes, ne peuvent rendre compte de cette Réalité indicible, car comment cette forme suprême que seule l'âme connaît, serait-elle connu des écritures ? 7 (...) 8 cela ne peut se mesurer, cela ne bouge pas, cela ne peut être souillé, cela ne peut éprouver de souffrance, cela transcende toute réalité et cependant cela est investi par les effets du péché et du mérite lorsque cela prend la forme d'une âme individuelle !(...)11(...)ainsi donc l'âme individuelle qui dans chaque être est captive du monde, retrouve sa vraie nature d'Atman lorsqu'elle est libérée des entraves que sont le désir, la colère, la peur, l'égarement, la concupiscence, l'orgueil, la passion, le fait de naître et le fait de mourir, 13 la misère et la douleur, la paresse, la faim et la soif, la honte, la crainte, le malheur, la désolation et l'horreur. (...) »
Bien que l'ordre noir avait l’institut SS Ahnenerbe spécialement voué entre autre à l'étude complète de ces textes, il est évident que l'interprétation et l’expérimentation en fut pour le moins discutable. Quant à leur théorie sur le mythe du sang pour le seul peuple Allemand… plébiscité par un p’tit brun ?
Ordre du Fuher (fureur) : au nom de la sécurité politique des territoires conquis, dans les zones occupées par la Wehrmacht, et à l'arrière de ces zones, les groupes SS devaient détruire sans merci toute opposition passée, présente et future, au N-S » (destruction de la « fleche »).
Soulignons-le p.280 : « les officiers de l'état major de la Wehrmatch demandèrent « la dissolution immédiate des formations noires et la mise à pied des chefs SS pour que prenne fin une situation qui déshonore le peuple Allemand. »
Hitler intensifiera la répression : « notre combat ne peut s'embarrasser de notion de légalité ou d'illégalité (…) dans ce cas précis, nos méthode doivent aller à l'encontre de nos principes (...) les Russes doivent être déportés et utilisés comme main d’œuvre en Allemagne, ou tout simplement mourir au combat. »
Himmler p 286 : « nous leur volerons même leurs enfants, et nous les élèverons chez nous (…) du point de vue de notre besoin d'esclaves pour le développement de notre culture »
P 292 : « il apparaîtra clairement lors du procès de Nuremberg que tous avaient abdiqué totalement sa conscience morale entre les mains de Hitler (...) »
Bien, que sont devenus tous ces gens ? La plupart furent tués, les autres furent recueillis soit par les Russes, soit par les « USA », soit ils avaient une retraite assurée dans quelques pays entre autre d'Amérique du Sud. Croyez-vous que leur vision des choses, leurs savoirs incomplets étaient si éloignés des vues des personnes qui avaient formé Hitler (Thulé) et financé son délire égocentrique afin de, après sa chute à l'évidence programmée, ramasser « leurs » intérêts et continuer leur politique globale ?
P 306 : « Peut-on considérer que leurs idées ne sont pas morte et qu'elles renaissent avec les néo-nazis d'Allemagne fédérale, européens et socialistes ? (...)nous nous sommes heurté à un mur du silence si épais qu'il nous faut penser à l'existence non pas peut-être, d'une « association clandestine nazie », mais d'une sorte de société très secrète dont les membres, peu nombreux, sont des survivants de la fraction européenne de la SS et des héritiers du mythe du sang ».(...) Les amis de rudolf Hess « la conscience du parti », continuaient à penser malgré les propos du Fûhrer, que l'alliance anglo-allemande est naturelle et inéluctable (…) il faudrait négocier la paix avec l'Angleterre avant d'entreprendre quoi que ce soit à L'est. Ils ajoutèrent que les dirigeants de la société de Thulé qui résidaient encore sur le sol allemand, étaient aussi de cet avis. Karl Haushofer rappella à Rudolf Hess que la société du Vril, à laquelle il avait longtemps appartenu, avait des liens avec la Golden Dawn à Londres et à Oxford (…) »
Pensez-vous vraiment que ce monde soit sortie des tribulations qu'une éducation erronée entraîne inévitablement ? Pensez-vous que la morale d'essence judéo-chrétienne mise en place par des « rois du commerce » vous protégera de l'avidité des plus malades pris dans l’engrenage d'un savoir incomplet, résultat déviant d'un empennage tordu, obéissant à une hiérarchie d'êtres menteurs « par secret professionnel » ? Juste parce qu’il veulent garder leur « avance » volée, leur « pouvoir illusoire ».
Regardez l'état de la planète et de ses communautés sous le joug de ces pratiques ! Regardez l'état du système solaire et ses cicatrices ! Quelque part, comme les virus à chercher constamment d'autres endroits puisqu'il tuent partout où ils passent, prétextant apporter -au prix chers- la civilisation aux peuples qu'ils réduisent à leur ressemblance de par leurs incessantes guerres ! Ils utilisent toutes sortes d’armes de destruction massive dont bactériologiques et autres immondices ! Aucune parole, aucune rêgle.
Certes, une civilisation scotchée sur terre, seule dans l’univers à descendre du singe est à l’évidence loin d’être le summum de l’intelligence... Toutefois, fabriquer des idiots incapable de se défendre pour mieux les traiter de cons et les utiliser comme tel est à mon sens une preuve de faiblesse des menteurs chroniques, bien au chaud sur un fauteuil...croyant que l’argent , richesse preuve du « bon vouloir de dieu » suffit pour baigner en l’Eau-delà Vie Réelle.
Ne sont-ils point effrayés de perdre leur confort souvent acquis par leur ancêtres avec corruption, mensonge, trahison et autre « azuras » ? Ne sont-ils point dans la crainte de se prendre les baffes qu’ils mérite ? La raison même de leurs agissements ! Alors ils abrutissent « les autres » et tentent maladroitement de récupérer tous les « blessés », les plus forts qui tiennent encore debout malgré tout, en les « éduquant » via leur « programmes ». Je t’agresses dés la naissance et toute ta vie mais je peux te soigner si tu m’obéis et bosse pour moi... Je te racket ta souverraineté et te fais payer le prix cher « pour ta sécurité » ! Si obéissance, il y a effectivement possibilité de progression dans leur « ordre », avec possible contacts avec toutes les civilisations, terrestre ou non. Quand même ! Dans un même temps.
Sans changer quoi que ce soit du statu quo actuel.
C’est une fractale des parents qui veulent absolument que leurs enfants prennent la suite de « l’entreprise » : le fils du boulanger sera boulanger, la fille de la bonne sera bonne, les enfants de l’esclave seront esclaves, les marchands d’armes auront une descendance qui vendront des armes, les marchands de peuples de même...et les enfants copient, du verbe copier. Co-piller. Reproduisent le maladif comportement parental et environnemental qu’ils valident. D’ou la judicieuse résilience.
Le mode biologique terrestre est ainsi fait que masculin et feminin se mélange pour donner vie à un autre être, un autre eux-mêmes, un autre je/nous, capable de faire une suite, un continuum dans un espace/temps précis, sous une forme distincte avec une culture distincte de l'Âme Universelle en chacun, comme dans tout l’univers, sur base biologique, ou autre. Or, si les parents sont dans l’erreur, l’enfant, futur parent puis vieillard est il obligé de perpétuer cela pour lui même et les générations futures dans lesquelles il se réincarnera, ici ou ailleurs ?
L’état prénatal des êtres est inconnu ; l’état intermédiaire est évident ; et on ne peut découvrir leur état après la mort. Bhagavad-gita chap II-28
Quelle suite voulez-vous ? Continuer de se propager tel des virus, par culture ?
avatar
Pascal Namm

Messages : 53
Date d'inscription : 30/03/2012

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum